Le Chili a écopé d’un match supplémentaire de suspension de boy stade National de Santiago mardi componen la FIFA, qui a confirmé d’autres sanctions visant plusieurs fédérations latino-américaines et européennes en raison du comportements de leurs supporters. En mai, le Chili s’était vu refuser le droit de disputer ses deux prochains matches dans le stade en capitale à la suite de chants homophobes lors de rencontres qualificatives du Mondial 2018.

La Fifa a ainsi imposé plusieurs amendes allant de 18 000 à 59 300 euros aux fédérations du Honduras, Salvador, Mexique, Canada, Brésil, Argentine, Paraguay, Pérou, Italie et Albanie.

Etant donnés que de nouveaux occurrences se sont produits depuis lorsque la Roja jouait, la FIFA a alourdi la peine en fédération, qui a componen ailleurs écopé d’une amende de 59 300 euros. La sélection chilienne ne pourra donc pas recevoir le Venezuela le 28 mars dans boy antre habituelle. S’appuyant sur plusieurs compte-rendus et de nouvelles preuves, la FIFA a également ouvert plusieurs procédures contre plusieurs autres sélections pour plusieurs comportements «discriminatoires et antisportifs plusieurs supporteurs, notamment plusieurs chants homophobes.»

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *