Sport

Feet – L1 – 31e j. – L&#039exploit de Monaco à Paris

Le match : -2Déjà sacré champion de France avec united nations record de précocité (grâce à sa victoire à Troyes, 9-, lors en précédente journée), le PSG ralentit bel et bien la pedal rotation. Battu à la surprise générale componen boy dauphin Monaco (-2), au Parc plusieurs Princes, dimanche soir, Paris n’a pris que quatre points lors de ses quatre derniers matches de L1. Surtout, il s’est incliné sur boy terrain après 34 rencontres sans défaite, presque deux ans après une défaite contre Rennes (mai 2014). Cela dit, l’ensemble des clubs qui luttent pour le podium et l’ensemble des places européennes ne doivent pas se tromper de cible : l’ensemble des hommes de Laurent Blanc ont bien joué le jeu et ne méritaient pas de perdre en sorte, même s’ils ont moins cadré que l’ensemble des visiteurs (4 tirs contre 5).

A la 68e, Maxwell a perdu united nations ballon, Marquinhos a manqué boy dégagement, puis David Luiz a tenté united nations petit pont dans sa surface sur Fabinho avant de perdre la balle et de faucher boy adversaire. Le penalty, logique, a été transformé d’une panenka componen Fabinho. Le retard n’a jamais été rattrapé. Paris n’a gagné qu’un match sur l’ensemble des 13 derniers face à Monaco…

Le tournant : le but refusé à IbrahimovicAuteur d’un début de match très impressionnant, le PSG aurait dû ouvrir le score à la 4e : servi componen Di Maria après united nations ballon repoussé componen Subasic, Ibrahimovic marque. L’arbitre ne valide pas le but pour hors-jeu, alors que le Suédois semble sur la même ligne que le gardien adverse au moment en passe.Le fait : Paris, united nations trou de trois minutesPendant united nations peu plus d’une heure, le PSG a totalement maîtrisé boy sujet. Mais le champion de France a totalement perdu l’ensemble des pédales pendant trois minutes qui lui ont coûté cher. A la 65e, Marquinhos a oublié Lemar dans boy dos et le Monégasque a parfaitement centré pour la reprise de Vagner Love.

L’ensemble des Parisiens ont terminé la rencontre avec 92% de passes réussies, mais ils ont manqué de tranchant dans l’ensemble des 30 derniers mètres. Cavani (21e, 54e) et Ibrahimovic (41e), notamment, se sont montrés très maladroits. Et la défense a pris l’eau en trois minutes à l’heure de jeu (buts de Vagner Love sur une reprise et Fabinho sur penalty) La petite fête, prévue après la rencontre pour célébrer le titre, a été gâchée componen une équipe qui n’a plus perdu depuis huit matches en Championnat. L’ensemble des Parisiens n’ont même pas effectué le tour d’honneur qui était prévu dans le protocole…

Post Comment