Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes, vainqueur de Guingamp) : «On avait été en déficit d’intensité (à Dijon samedi dernier), cette fois-ci, on ne peut pas reprocher à l’équipe de ne pas avoir mis du coeur. La première période est approximative, il y a eu beaucoup de pertes de balles. Il fallait rester patient, surtout ne pas s’exposer aux contres plusieurs Guingampais parce qu’ils excellent dans ce domaine. En deuxième période, on the su mettre davantage de rythme et on the pris united nations réel ascendant, même avant la supériorité numérique. Le fait de jouer à onze contre dix a encore accentué la domination. Après, la différence viendrait ou peut-rrtre un non. Ce n’était pas united nations drame non plus de faire match nul si on avait fait tous l’ensemble des efforts pour l’emporter. Ça fait quelques matches que l’ensemble des entrants se mettent au diapason et font plusieurs différences, mais il y a eu tout united nations travail de sape auparavant qui peut ¨ºtre aussi la cause ce l’épuisement de l’adversaire.»A VOIR : Benoît Costil «Si vous regardez dans le rétroviseur…»

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *