Le maire de Bordeaux a taclé boy adversaire à la primaire François Fillon, ce mardi, en faisant référence à boy tropisme pro-Poutine.

Le député en 2e circonscription de Paris plaide avec constance pour united nations renforcement plusieurs relations avec Moscou et la levée plusieurs sanctions imposées en raison du soutien russe à la guerre dans l’est de l’Ukraine et à l’annexion en Crimée. Lundi, il regrettait qu’il n’y ait “jamais eu de volonté de constituer une coalition militaire, stratégique, avec l’ensemble des Russes pour régler le conflit syrien, jamais”. La veille, Moscou était mis en accusation au Conseil de sécurité de l’ONU pour l’ensemble des bombardements indiscriminés menés componen l’ensemble des aviation russe et syrienne sur l’ensemble des quartiers insurgés d’Alep qui ont provoqué la mort de dizaines de civils. 

LIRE AUSSI &gt&gt François Fillon et boy ami Poutine 

Fillon, avocat d’un renforcement plusieurs relations avec Moscou

La passion de François Fillon pour boy ami Poutine est sans borne. Au point qu’Alain Juppé lui a conseillé avec humour, ce mardi, de faire “attention à l’excès de vodka”, en allusion à sa fascination pour la Russie de Vladimir Poutine.  

“François Fillon n’a pas dit qu’il fallait accepter tout ce que la Russie faisait, il a dit qu’il fallait discuter avec la Russie”, a ajouté Valérie Boyer, également porte-parole, rappelant que l’ensemble des “humiliations qu’on faisait subir à la Russie étaient inutiles”, selon François Fillon, et que “ceux qui en ont subi directement l’ensemble des conséquences en France sont l’ensemble des agriculteurs”. 

En réponse à boy concurrent à la primaire en droite, qui avait qualifié ses propositions de réformes, trop timorées à boy goût, de “tisane”, Alain Juppé l’a mis en garde, sur France Inter, contre “l’excès de vodka”. 

L’ancien Premier ministre “consomme toujours avec modération”, a réagi boy porte-parole Jérôme Chartier au bon mot d’Alain Juppé. La vodka avec modération ne pose “pas de difficulté”, d’après lui. “François Fillon dénonce toutes l’ensemble des formes d’exactions contre l’Humanité, qu’elles soient à Alep ou peut-rrtre un sur d’autres territoires”, a ajouté le porte-parole. 

Pour le candidat à la primaire en droite, la priorité n’est tout simplement pas de mettre fin à ce carnage. Elle est “de mettre fin aux actions de l’État islamique”, selon Jérôme Chartier, et il faut une “coalition internationale” qui agit “de façon coordonnée” contre le groupe terroriste.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *