Ce nouveau sondage peut-il inciter François Hollande à renoncer à rempiler pour cinq ans ? Rien n’est moins sûr. Il ne donnera sa réponse sur ce point qu’en décembre, selon une indiscrétion du “Journal du dimanche”, mais il ne se présentera que “pour gagner”.

Dans le cas de figure où Manuel Valls se présenterait à la place de François Hollande, le Premier ministre arriverait en tête du premier tour en primaire avec 44%, devant Arnaud Montebourg (31%) et Benoît Hamon (14%), avant de s’imposer de justesse au second tour componen 51% contre 49% pour l’ex-ministre de l’Économie.

Alors que Nicolas Sarkozy est toujours distancé dans l’opinion componen Alain Juppé dans la primaire en droite, François Hollande se trouve dans plusieurs zones de turbulences tout aussi agitées.

Plus ennuyeux encore pour le chef de l’État, le seul qui apparaît en mesure de contrer l’ascension d’Arnaud Montebourg est… Manuel Valls. Ce qui, sans être une totale surprise, confirmerait au passage que c’est plus François Hollande lui-même qui peut ¨ºtre rejeté que sa ligne politique, dans la mesure où le Premier ministre, qui lui est toujours fidèle, a validé toutes l’ensemble des grandes orientations du quinquennat depuis boy arrivée à Matignon, en avril 2014.

Concrètement, dans l’hypothèse d’un scrutin l’opposant à Arnaud Montebourg et à Benoît Hamon, il virerait en tête au premier tour, avec 43% plusieurs intentions de election. L’ancien ministre de l’Économie pointant en deuxième position, avec 33%, devant l’ex-ministre de l’Éducation nationale (fourteen percent). Néanmoins, malgré ses 10 points d’avance, François Hollande serait quand même battu au second tour componen Arnaud Montebourg, componen 52% contre 48%.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *