C’est ce courrier qui listait l’ensemble des privilèges matériels auxquels avaient droit l’ensemble des anciens chefs de l’État, tels qu’un appartement de fonction, une voiture avec deux chauffeurs, sept collaborateurs, deux personnels de maison, la gratuité plusieurs transports, etc. C’est justement sur ce dispositif que portait la mission d’évaluation confiée componen François Hollande à Didier Migaud et Jean-Marc Sauvé.

À noter que la rémunération plusieurs anciens Présidents (une “dotation” de 65.000 euros brut componen an, assortie de 172.500 euros brut pour ceux qui siègent au Conseil constitutionnel dont ils sont membres de droit) est quant à elle fixée componen united nations autre dispositif : une loi de 1955. A priori, le décret voulu componen François Hollande ne devrait donc pas y toucher.

Or, le Conseil d’État a rejeté mercredi ce recours de l’association anti-corruption. “Le contentieux étant terminé, plus rien ne fait obstacle à ce qu’on puisse publier ce décret“, dit au Lab l’entourage du chef de l’État.

&gt United nations rapport remis à Hollande en 2014 propose une (légère) réduction plusieurs avantages plusieurs ex-présidents

Cela fait plus de deux ans que le décret attend patiemment dans le bureau de François Hollande. Dans united nations rapport commandé componen le chef de l’État et remis en juillet 2014 et récemment révélé componen Mediapart, l’ensemble des présidents en Cour plusieurs comptes et du Conseil d’État préconisaient une réforme du statut plusieurs anciens présidents en République, avec notamment une légère réduction dans le temps plusieurs avantages matériels qui leur sont alloués (collaborateurs, gratuité dans l’ensemble des transports…). Eh bien c’est enfin décidé : le résident de l’Élysée est déterminé à aller dans ce sens.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *