Un mois d’août capricieux, voire franchement mauvais au niveau de la météo dans certaines régions de France, alors que le week-end du 15 août débute. Ceux qui ont choisi le camping pour passer leurs vacances, n’ont pas été gâtés. “Si la météo continue comme ça”, le mois d’août “sera moyen voire médiocre”, a réagi samedi 12 août sur franceinfo Guylhem Féraud, président de la Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air.

Guylhem Féraud : “On a gagné de nouveaux clients régulièrement.”

Oui en effet, depuis quelques années on a enregistré des hausses de fréquentation parce que de nouveaux clients sont venus chez nous. Des gens qui avant allaient à l’étranger et qui sont restés en France ont essayé le camping et ils ont été séduits par le niveau de qualité. On a gagné de nouveaux clients régulièrement. Même en pleine crise, on a continué à progresser. L’avenir est favorable aux terrains de camping. Autrefois, ce sont les revenus les plus bas qui fréquentaient le camping mais depuis quelques années, on a toutes les catégories sociales, des professions libérales, des cadres qui viennent chez nous. Ça a élargi la gamme de nos clients. Cela a engendré un renouvellement de clientèle.

D’une manière générale, le camping semble avoir le vent en poupe en ce moment. C’est une tendance que vous confirmez ?

franceinfo : Quelles sont les conséquences de ce mauvais temps pour les campings ?

00:00-00:00

Que font les campings pour s’adapter à la mauvaise météo ?

On est un peu moins sensibles que par le passé à la mauvaise météo. Avant les clients venaient avec une tente ou une caravane, c’était exigu, dès qu’il faisait mauvais temps, ils ne pouvaient pas rester à l’intérieur de leur hébergement. Maintenant, on a beaucoup de mobile homes en location donc c’est beaucoup plus confortable. Les clients résistent mieux au mauvais temps. Par ailleurs, les équipements d’animation sont souvent couverts. Le client n’annule pas aussi vite que par le passé. Il peut se trouver dans des campings où la piscine est couverte par exemple. Mais quoi qu’il arrive les vacances sous la pluie ce n’est pas très agréable.

Guylhem Féraud : Ce qui est clair c’est que si la météo continue d’être aussi mauvaise sur une grande partie de la France, cela va entraîner des raccourcissements de séjour et des réservations de dernière minute qui ne se feront pas, puisqu’il y a de plus en plus de clients qui attendent le dernier moment et qui surveillent la météo pour partir en vacances. Le mois de juillet a été moyen, c’est un phénomène que l’on connaît depuis quelques années : le décalage des vacances vers le mois d’août. Généralement le mois d’août est un peu meilleur que l’année précédente. Cette année, le mois d’août a bien démarré, le niveau des réservations à l’avance était bon, on espérait un bon mois d’août, mais si la météo continue comme ça le mois d’août sera moyen, voire médiocre.

audio vidéo

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *