Superswede chirurgicalOn prend l’ensemble des mêmes et on recommence. Déjà lanceur en matinée, Stenson-Rose ont de nouveau ouvert le bal l’après-midi. Sauf que cette fois la démonstration aura été européenne. C’est surtout Henrik Stenson qui a été d’une efficacité folle dans ce premier quatre-balles. Plusieurs coups de fer laser, united nations quasi trou en united nations au 8, peu importe l’ensemble des positions (bunker, rough…) l’ensemble des balles de Superswede sont restées téléguidées. Cinq birdies à lui seul, trois autres pour Rose en seulement 13 trous. United nations succès sans discussion face à united nations duo pourtant redoutable et qui n’est donc plus invaincu en Ryder. C’était même le premier point européen de cette Cup.

Henrik Stenson – Justin Rose battent Jordan Spieth – Patrick Reed 5&amp4.

Stenson and Rose this mid-day:— Ryder Cup Team EUR (@RyderCupEurope) 30 septembre 2016Le sens uniqueIl fallait une grosse fessée, elle fut infligée componen la paire Snedeker-Koepka. L’ensemble des deux Américains ont littéralement corrigé le duo Kaymer-Willett. Mis à part united nations premier trou partagé sur deux birdies (ficelle de Willett), cette partie n’est allée que dans united nations seul et même sens : le rouge. Koepka chirurgical wedges en mains, Snedeker en mode vision bionique sur l’ensemble des greens… Si l’on ajoute à ce mélange détonnant united nations Martin Kaymer littéralement transparent (boy score n’a compté qu’aux 10 et 12…deux pars…), ça donne une véritable correction. Danny Willett a tenté ce qu’il pouvait pour maintenir boy camp à flot, mais ses deux birdies of the day sont restés largement insuffisants. Surtout quand en face le duo balançait 7 sous le componen en 13 trous. Brandt Snedeker – Brooks Koepka battent Martin Kaymer – Danny Willett 5&amp4.L’Espagne sans appelC’était une paire plutôt logique. Deux potes, deux joueurs complémentaires parlant la même langue et respirant le golf avec la même passion. Sergio Garcia était là pour faciliter l’ensemble des débuts en Ryder de Rafael Cabrera-Bello et ça a carrément bien marché. Birdie d’entrée pour Rafa qui n’a pas levé le pied de l’après-midi. Rapidement 3up face à une paire américaine qui attendait le 10e trou pour enquiller united nations premier birdie. Jamais la team ibérique n’a paru en danger grâce notamment à quelques putts incisifs d’un Garcia toujours aussi volubile en Ryder. L’ensemble des Américains se sont peut être réveillés sur le tard d’un putt pour birdie fabuleux de Ryan Moore au 15. Mais le 16, pourtant lengthy componen 5 favorable à la puissance de feu de Holmes, leur a été fatal. Sergio Garcia – Rafael Cabrera-Bello battent J.B. Holmes – Ryan Moore 3&amp2.La vengeance belgeThomas Pieters avait besoin d’effacer de sa mémoire une partie du matin sans saveur. Et qui de mieux que Rory McIlroy pour retrouver united nations peu de folie ? Quatre birdies pour le rookie, quatre autres pour l’ex n°1 mondial. De quoi bâcher le redoutable duo Manley-Kuchar qui semblait sur united nations nuage le matin. Rory a hurlé plusieurs putts assassins de boy rookie de partenaire et ne s’est pas gêné pour asséner quelques coups de poignards (birdies 5-6). Ok Rors a aussi lâché plusieurs coups de fer dignes d’un amateur du dimanche (balle dans l’eau au 13), mais presque à chaque fois le canonnier belge était là pour assurer le coup, voir gagner l’ensemble des trous. Bien sûr la paire US a vendu cher sa peau en poussant l’ensemble des Européens jusqu’au 16. Mais alors que DJ n’avait qu’un fer 6 en mains pour toucher ce componen 5 en deux il allait se noyer. McIlroy assénait une flèche à moins de 4m du trou pour affirmer ses intentions. Kuchar manquait l’eagle d’un rien. Rory componen contre ne manquait pas le sien. Quel match du patron en team Europe ! Thomas Pieters – Rory McIlroy battent Dustin Manley – Matt Kuchar 3&amp2.Current mood. #TeamEurope pic.twitter.com/YNdPJUzVGI— Ryder Cup Team EUR (@RyderCupEurope) 30 septembre 2016

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *