Zach Manley (USA) / Matt Fitzpatrick
Avec Kuch et ZJ, Davis Love III se garde deux anciens pour finir le taf, au cas-où. Et comme en 2014, c’est Zach qui ferme le ban. Au benjamin Matt Fitzpatrick (united nations seul match joué cette semaine), d’aller gratter ce qu’il pourra. Si toutefois l’ensemble des autres matchs lui en laisse l’occasion…

J.B Holmes (USA) / Thomas Pieters
Combien de temps pourra encore tenir Belge Pieters ? Parfait et invaincu avec McIlroy, la révélation belge voit confirmer la confiance de Darren Clarke, qui le place haut dans sa liste. Depuis Sergio Garcia en 1999, jamais united nations rookie n’avait autant joué en Ryder Cup. Pour l’anecdote, Holmes avait gagné boy simple en 2008 à Valhalla, contre Soren Hansen.

Rickie Fowler (USA) / Justin Rose
Face à united nations discret Rickie Fowler (1 point et le banc hier après-midi), Justin Rose pourrait ramener united nations point précieux à l’Europe. L’Anglais n’a d’ailleurs jamais perdu le dimanche et c’était même lui qui avait rendu le miracle possible à Medinah en 2012, en battant Mickelson.

Phil Mickelson (USA) / Sergio Garcia
Le duel marquant du milieu de tableau, entre deux joueurs qui se sont affrontés en fourball hier (victoire US). Ils s’étaient même joués en simple en 2004 à Oakland Hillsides, avec united nations internet succès espagnol (5/4).

Ryan Moore (USA) / Lee Westwood
Westy s’était considéré responsable de boy foursome perdu vendredi et boy putt de 80cm raté hier soir a dû le mettre au fond du trou. Seul motif d’espoir pour l’Anglais, boy swing d’ex n°1 mondial est toujours aussi précis.
Attention à Ryan Moore, deuxième du Tour Championship il y a une semaine et boosté componen boy premier point d’hier soir…acquis contre Westwood justement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *