Pas de baisse de rythme à la reprise. Sur le 15 (par 5) après un deuxième coup resté dans la bute, le lauréat du Bridgestone Invitational 2017, a délivré un chip magique qui venait terminer sa course à moins d’un mètre du trou pour un birdie donné. En chauffe, le Japonais enquillait un nouvel oiselet au 17 pour rejoindre la tête. Avec un retour impressionnant (5 birdies sur ses 6 derniers trous) Matsuyama rend une carte de 64 (-7), la meilleure de cet USPGA et rejoint la tête du tournoi. À -8, les deux hommes devancent Jason Day, auteur d’un joli 66 (-5), de deux coups et de 3 longueurs un groupe composé de Louis Oosthuizen, Francesco Molinari et Chris Stroud. Mais l’Américain a encore 5 trous à jouer.

He made par from here.pic.twitter.com/JU4yL4IUzc

Avant que la nuit ne vienne suspendre le deuxième tour, Kevin Kisner et Hideki Matsuyama étaient en tête à -8. Les deux hommes devancent Jason Day de deux coups.

@K_Kisner! The leader gets to -8 through 16 #PGAChamp pic.twitter.com/AI0krcwxHg

— PGA of America (@PGA) 11 août 2017

Matsuyama : le Japonais présent

—> http://bit.ly/2uszS9c

Un retour de feu

Hideki isn’t skipping a beat after this afternoon’s rain delay #PGAChamp pic.twitter.com/rxBz7fquQd

Et Rory ? et Jordan ?

Publié le | Mis à jour le

Avec une deuxième carte de 67 (-4) et un score total de -8, Kisner rentrait au club house dans la peau de seul leader. Mais Kis n’allait pas rester seul devant. Car aujourd’hui, il fallait compter sur Hideki Matsuyama. Le Japonais a réalisé la performance de la journée. Après un aller bouclé en -2 grâce à deux birdies au 5 et au 7, le joueur de 25 ans a accéléré sur le retour : plantage de mât au 12 et putt d’1m20 pour birdie, plantage de mât au 13 pour un nouveau birdie à la clé et rebelote au 14 pour un 3e oiselet d’affilée. Avant l’interruption de jeu (risques d’orages), le quintuple vainqueur sur le PGA Tour ne pointait qu’à 2 coups de Kisner.

Et sinon ?

Pour Spieth, la remontée tant attendu n’a pour le moment pas eu lieu et même si rien n’est encore joué, il faudrait quand même un week-end irréel pour voir l’Américain s’imposer. Le triple vainqueur de Majeur n’a griffonné qu’un seul birdie sur sa carte aujourd’hui contre trois bogeys. Avec un score de 73 (+2), Spieth se retrouve 46e à 11 coups de la tête.

“Outstanding!”

Rory McIlroy n’a pas encore trouvé la recette pour dompter ce Quail Hollow nouvelle formule. Tellement à l’aise au Wells Fargo, le Nord Irlandais a plus de mal cette semaine. Après son 72 (+1) hier, Rory a encore lâché un point au parcours. Parti du 10, le quadruple vainqueur de Majeur s’est bien battu sur son aller mais s’est, lui aussi, cassé les dents sur les neufs premiers trous du parcours. « J’ai vraiment bataillé pour être sous le par après mes 9 premiers trous. Mais après, j’ai eu plus de mal à me mettre en bonnes positions pour être près des drapeaux. Je n’ai pas aussi bien mis en jeu qu’hier et sur ces greens très fermes, certaines positions de drapeaux sont très compliquées. » Après deux tours et un nouveau 72 (+1), Rors est 31e.

Golf USPGA

Toujours dans le coup après deux tours, on retrouve : Rickie Fowler, Justin Thomas et Paul Casey. Septièmes (-3) ils ne sont qu’à 5 coups de la tête. Derrière, à noter la belle remontée de Ryan Fox. Lauréat du Vaudreuil Golf Challenge 2015 sur le Challenge Tour, le Néo-Zélandais s’est offert une carte de 66 (-5) pour grimper à la 11e place (-1). Un rang qu’il partage notamment avec Brooks Koepka. Dustin Johnson et Henrik Stenson pointent, eux, en 31e position (+2).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *