La police guatémaltèque est intervenue à coups de gaz lacrymogène, vendredi soir, pour faire sortir du Parlement l’ensemble des députés qui y étaient retenus depuis sept heures componen plusieurs milliers de manifestants qui bloquaient l’ensemble des issues, a constaté l’AFP. L’ensemble des manifestants protestaient contre deux réformes du code pénal qui assouplissaient l’ensemble des sanctions en cas de financement illégal plusieurs partis politiques.

< <

Lutte de pouvoirs

< < < <

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *