Le gouvernement a dénoncé ce dimanche soir “l’instrumentalisation à plusieurs fins électoralistes” en “crise sociale” en Guyane componen “certains candidats à l’élection présidentielle ou peut-rrtre un leur porte-parole”, en visant François Fillon et Marine Le Pen notamment. “L’invective, l’outrance et l’approximation dont ils ont fait preuve… Lire la suite

Source: lindependant.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *