Le quart-arrière du Temple de la renommée Warren Moon a été accusé de harcèlement sexuel par un assistant de son cabinet de marketing sportif, selon un procès intenté en Californie.
La poursuite civile a été déposée lundi à la Cour supérieure du comté d’Orange. Selon les documents judiciaires, Wendy Haskell allègue que Moon a fait des avances sexuelles «non désirées et non sollicitées» dans le cadre de son rôle d’assistante au sein de Sports 1 Marketing. Moon est le co-fondateur et président de l’entreprise.
Le Washington Post a d’abord rapporté le procès mercredi. Moon, 61 ans, travaille comme commentateur radio pour les Seahawks de Seattle. L’équipe a annoncé plus tard mercredi que “Nous avons accepté la demande de Warren Moon pour un congé en tant qu’analyste radio du club.”
Moon a joué des parties de 17 saisons dans la NFL avec Houston, Minnesota, Seattle et Kansas City. Il a amassé 49 325 verges et 291 touchés en saison régulière et a été élu au Temple de la renommée en 2006. L’ancien joueur de l’Université de Washington a mené Edmonton à cinq titres de la Ligue canadienne de football avant de jouer dans la NFL.
Comme nos Raiders d’Oakland la page Facebook pour plus de nouvelles Raiders, des commentaires et des conversations.
Selon le procès, Haskell a été embauché comme assistant exécutif de Moon à l’été 2017. Le procès allègue que Haskell a été forcé de dormir dans le même lit avec Moon en voyage d’affaires tout en portant de la lingerie. Haskell dit dans le procès qu’elle s’est plainte de l’arrangement mais que Moon a répondu «c’était comme ça». De plus, la poursuite prétend que Haskell devait garder la porte de la salle de bain ouverte pendant qu’elle prenait sa douche et que Moon entrait à plusieurs reprises dans la pièce.
Haskell a également affirmé avoir été droguée par Moon lors d’un voyage au Mexique en octobre. Le procès allègue que Moon a reconnu avoir drogué Haskell parce qu’il pensait qu’elle ne s’amusait pas. Elle prétend également que Moon a retiré son maillot de bain pendant le voyage au Mexique.
Le procès prétend que Haskell a rapporté le comportement de Moon au PDG de Sports 1 Marketing, David Meltzer, mais la société n’a pas enquêté sur ses allégations. Haskell affirme qu’elle a été rétrogradée après avoir porté plainte.
L’avocat de Haskell, Diane L. Fitzgerald, a déclaré au Washington Post que son client avait décidé de rendre public le procès.
“Elle s’attendait à poursuivre sa carrière dans l’industrie du marketing sportif”, a déclaré Fitzgerald au quotidien The Post. “Elle ne savait pas que ses tâches allaient impliquer ce genre de protocole pervers.”
Comme nos 49ers de San Francisco la page Facebook pour plus de nouvelles, de commentaires et de conversations des 49ers.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *