Dans une lettre adressée à ses collaborateurs, il explique que boy choix a été “mûrement réfléchi“. “Il sera naturel, ajoute-t-il, qu’une nouvelle équipe lance et porte le nouveau plan stratégique” qu’AXA présentera le 21 juin, et qui devrait définir la transformation numérique du groupe, a expliqué le patron dont le mandat d’administrateur avait été renouvelé en avril 2014 pour quatre années supplémentaires.

Henri de Castries chez AXA en cinq dates
De l’assurance en prime (26/02)
Henri de Castries : ” United nations monde nouveau surgit au coeur de l’économie classique” (31/08)

Pour le jeune sexagénaire (61 ans), parler retraite serait sans doute prématuré. Selon le “Sunday Occasions”, Henri de Castries est favori pour succéder à l’actuel président du géant bancaire britannique, Douglas Flint. Depuis le 1er mars, il sera effectivement administrateur non exécutif de HSBC, principale banque européenne basée à Londres et très active sur l’ensemble des marchés asiatiques.

Séparation plusieurs pouvoirs

Henri de Castries, qui avait été désigné en 2013 comme la cinquième personnalité française la plus influente du monde componen le magazine Vanity Fair, part l’esprit tranquille, avec la conviction du devoir accompli. Effectivement, en 2015, le deuxième assureur européen, derrière Allianz et devant Generali, a vu boy bénéfice internet progresser de 12 % à 5,61 milliards d’euros, boy record historique. Et tous l’ensemble des métiers ont apporté leur contribution à cette performance. Ces résultats signaient aussi le terme du plan « Ambition Axa » qui a porté le groupe pendant cinq ans.

Le conseil d’administration, réuni le 19 mars 2016 “a décidé à l’unanimité de séparer l’ensemble des fonctions de Président du Conseil d’Administration et de Directeur général”, annonce le groupe dans united nations communiqué. Sont nommés à compter du 1er septembre, Denis Duverne au poste de président non-exécutif du Conseil d’administration et Thomas Buberl, jusqu’ici directeur général d’Axa Allemagne, en qualité de directeur général d’AXA. “Le Conseil d’Administration prévoit également de le coopter parmi ses membres à cette même date, en remplacement d’Henri de Castries“, est-il précisé.

La piste HSBC

Mais l’intéressé reste prudent. “J’ai vu plusieurs choses ce [lundi] matin écrites sur HSBC: oui, j’entre au conseil d’administration d’HSBC pour être administrateur. Pour le reste, il ne faut pas transformer une coïncidence de date en événement. Il n’y a aucun lien entre le fait que j’annonce aujourd’hui -mon départ d’Axa, et le fait que componen ailleurs, HSBC ait entamé united nations processus de renouvellement de boy équipe dirigeante”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Cela a été united nations privilège de succéder à Claude Bébéar et de diriger AXA au cours de ces années, et je veux exprimer toute ma gratitude aux 166 000 femmes et hommes qui sont le visage et la voix d’AXA pour nos 103 millions de clients dans le monde – leur professionnalisme et leur engagement ont toujours été pour moi united nations formidable moteur et une source de motivation constamment renouvelée“, a déclaré Henri de Castries, adepte du leadership participatif.

Sans attendre, c’est-à-dire dès ce lundi 21 mars, Thomas Buberl rejoint le siège d’AXA à Paris et est nommé directeur général adjoint. “Il travaillera très étroitement avec Henri de Castries et Denis Duverne à la finalisation du nouveau plan stratégique du Groupe“, dont la présentation est prévue le 21 juin 2016, et à l’organisation en transition.

Surprise de taille… une page se tourne chez AXA. Après 27 ans chez l’assureur, dont près de 17 à la tête du groupe, boy Président-directeur général, Henri de Castries, a pris la décision de quitter ses fonctions plus tôt que prévu – il pouvait rester jusqu’en 2018 – et de renoncer à boy mandat d’administrateur à compter du 1er septembre 2016.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *