Article fourni par TURFCOM

1er semestre 2016 : au sommet avec La Cressonnière

Il s’est révélé dans les EpiqE Series en remportant 2 des 7 étapes de la saison 1 du circuit galop. Le pilote transalpin Cristian Demuro revient sur sa campagne 2016 et se projette sur 2017.

Hippisme - Turfcom - Avec La Cressonnière et Mont Ormel (ici), Christian Demuro a connu des émotions fortes en 2016. Crédit Photo : EpiqE

Christian Demuro
Jockey italien, 24 ans
3ème au classement des Jockeys EpiqE Series saison 1

Publié le | Mis à jour le

« L’an dernier, j’ai vécu une saison très intense sur un plan émotionnel, avec des hauts et une grosse déception. Avec La Cressonnière, j’ai tout d’abord remporté mon Groupe I en France : la Poule d’Essai des Pouliches (une course qui intègre les EpiqE Series cette année). Je suis lié à la casaque de Gérard Augustin-Normand, propriétaire de La Cressonnière, et c’était très important de gagner cette course. Tout le monde a pu remarquer que j’étais bouleversé après ce succès. Je crois que la tension accumulée est retombée une fois le poteau franchi, ce qui explique mes larmes. Ce succès de La Cressonnière m’a conforté dans l’idée qu’elle pourrait tenir la distance du Prix de Diane (2.100 mètres) et celle du Prix de l’Arc de Triomphe (2.400 mètres). Elle l’a logiquement confirmé dans le Diane. J’étais confiant avant la course, un peu moins dans le parcours. Je me suis inquiété car, au moment de lancer le sprint, nous étions loin des animateurs. Ce qu’elle a fait ensuite est incroyable. »

2ème semestre 2016 : une joie, une déception

2017

« J’ai aussi eu la chance de remporter le Grand Prix de Paris avec Mont Ormel. Je n’étais pas favori et je me disais qu’il fallait le courir caché dans le dos des leaders et l’économiser au maximum. Nous sommes parvenus à nous faufiler le long de la lice et il a fait la différence. La distance à parcourir dans cette course est de 2.400 mètres, et nous n’avons pas fait un centimètre de plus. Ma déception en 2016 est bien sûr de n’avoir pu participer à l’Arc avec La Cressonnière. Victime d’un souci de santé, elle a dû déclarer forfait à une semaine de la course. C’était une catastrophe pour nous, pour moi aussi bien sûr. Vous imaginez. J’avais peut-être la première chance de la course et c’était ma première participation ! J’ai néanmoins pu monter One Foot In Heaven dans l’Arc et nous avons terminé 6ème. Un résultat plutôt satisfaisant. Cette tentative m’aura permis de prendre mes marques dans cette Grande Course (sourires). »

Avec La Cressonnière et Mont Ormel (ici), Christian Demuro a connu des émotions fortes en 2016. Crédit Photo : EpiqE

« Naturellement mon rêve serait de retrouver La Cressonnière telle qu’elle était l’an passé. Si tel est le cas… Son programme n’est pas encore figé. Si tout se passe bien, je me dis qu’elle aurait le profil pour participer au Prix Vermeille (étape EpiqE Series) avant l’Arc. Nous verrons bien. Ces décisions ne m’appartiennent pas. En attendant, j’espère m’illustrer avec les jeunes chevaux de l’écurie de Gérard Augustin-Normand. Je pense notamment à La Cochère ou encore Brametot que j’ai hâte de retrouver. »

Hippisme Stars EpiqE / Jockeys

Commentaire de Cristian Demuro juste après sa victoire dans le Prix de Diane

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *