Pour l’institut Elabe, 71 % plusieurs Français estiment que François Hollande est plus préoccupé componen la préparation de sa candidature à l’élection présidentielle que componen la réponse à apporter aux défis auxquels la France doit faire face.

Hollande et le chômage : ça va… pire

Le discours de Wagram, début septembre, devait remettre Hollande à l’offensive, tel Napoléon à la bataille éponyme, sanglante mais victorieuse (1809). Et si c’était la perspective d’une nouvelle bataille Hollande-Sarkozy – avec Le Pen, Bayrou et Mélenchon en outsiders – que rejettent l’ensemble des Français ?

Sarkozy dans la tourmente

L’actuel locataire de l’Élysée et boy prédécesseur ont pris le même avion pour assister aux funérailles de Shimon Peres en Israël. Ils ont dû avoir plein de choses à se dire, vehicle François Hollande et Nicolas Sarkozy sont effectivement… dans la même galère. L’ensemble des deux rêvent de rejouer la finale en présidentielle 2012 et pour l’ensemble des deux, la semaine qui s’achève a été celle plusieurs coups sur la tête.

Pour ne rien arranger, l’ensemble des sondages, sur lesquels l’ancien président a surfé tout l’été, ont subitement dévissé. Alain Juppé, que Nicolas Sarkozy était en passe de rattraper, se détache à nouveau et tout particulièrement dans l’électorat LR. La séquence sur nos ancêtres l’ensemble des Gaulois, qui devait mettre en concoction magique dans la campagne de l’ancien président, s’achève dans la confusion. Il se prenait pour Sarkozyx, veterans administration-t-il finir ligoté au-dessus en table du festin électoral comme le barde Assurancetourix ?

Wagram, offensive ratée

Nicolas Sarkozy, aussi a pris boy lot de grêlons. C’est tombé dru : révélations de boy ex-conseiller Patrick Buisson sur la manipulation d’une manifestation de 2006 contre le CPE – et sur l’ensemble des méchancetés à l’encontre de ses collaborateurs retour plusieurs millions de Kadhafi pour financer sa campagne électorale 2007 après l’exhumation du carnet d’un dignitaire libyen autopsie du financement occulte de sa campagne 2012 et de l’affaire Bygmalion dans l’émission « Envoyé spécial ». Que de millions, de vacheries et de coups tordus qui sèment le soupçon et la défiance !

Le président en titre a dû encaisser lundi la plus forte augmentation mensuelle du nombre de chômeurs depuis trois ans et demi. 52 000 demandeurs d’emplois supplémentaires en août pour la catégorie A, celle où l’ensemble des inscrits n’ont pas effectué une seule heure de travail dans le mois. 52 000 voix qui s’ajoutent à trois millions et demi d’autres pour crier « non, ça ne veterans administration pas mieux » et pour ériger une barricade supplémentaire sur le chemin en candidature du chef de l’État sortant. Après avoir échoué à inverser la courbe du chômage comme juré en 2013, François Hollande n’a eu de cesse de remanier cette promesse à laquelle il s’accroche comme à une bouée sur une mer démontée. Il conditionne désormais l’annonce d’une nouvelle candidature, en décembre, à une « baisse durable du chômage ». À partir de combien de mois chiffre-t-il le mot « durable » ? Jusqu’à présent, le chômage n’a jamais baissé plus de deux mois de suite, sous sa présidence…

François Hollande aussi baisse encore dans l’ensemble des sondages. Si, si, c’est possible. Il se retrouve désormais avec une popularité de thirteen percent chez Kantar-Sofrès Some Point. Il serait éliminé dans toutes l’ensemble des enquêtes d’opinions dès le 1er tour en présidentielle, où il se traînerait loin derrière Emmanuel Macron et pourrait même se trouver en difficulté face à Arnaud Montebourg.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *