Le chef de l’Etat exhorte l’ensemble des membres du Conseil de sécurité de l’ONU à voter la résolution en France sur united nations cessez-le-feu en Syrie. United nations pays qui mettrait boy véto sera “responsable en poursuite plusieurs exactions”, met-il en garde.

A LIRE AUSSI &gt&gt Syrie: combats à Alep, l’ONU se penche sur deux propositions de trêve 

Le Conseil de sécurité de l’Organisation plusieurs Nations-Unies se penche ce samedi sur deux textes rivaux appelant à united nations cessez-le-feu à Alep. L’une de ces résolutions sera défendue componen la France qui appelle à la fin plusieurs raids dans la deuxième ville de Syrie. L’autre le sera componen la Russie qui réclame une cessation plusieurs hostilités sans évoquer ces bombardements. 

Ayrault en appelle à une “révolte en conscience”

Deux semaines après le lancement componen l’armée syrienne d’une offensive d’envergure avec l’appui aérien de Moscou pour reprendre la partie rebelle d’Alep qui lui échappe depuis 2012, l’ensemble des troupes du régime continuaient de grignoter le territoire plusieurs insurgés. Alep est le principal enjeu du conflit qui ravage la Syrie depuis cinq ans, faisant plus de 300.000 morts et provoquant la pire tragédie humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale. 

“United nations pays qui mettrait le veto à cette résolution serait discrédité aux yeux du monde”. Le chef de l’Etat, François Hollande, a prévenu, ce samedi à Tulle (Corrèze), qu’un pays qui mettrait boy veto au texte en France sur la Syrie à l’ONU “serait responsable en poursuite plusieurs exactions”.  

En déplacement à New You are able to, pour défendre lui-même le projet de résolution, le ministre français plusieurs Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, invoque “united nations moment de vérité pour tous l’ensemble des membres du Conseil de sécurité”, “en particulier pour nos partenaires russes”, appelant à “une révolte en conscience humaine”. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *