Tech

Huawei bat Samsung en procès pour un brevet sans fil

Huawei bat Samsung en procès pour un brevet sans fil

Retour en 2016, Huawei poursuivi Samsung pour prétendument violer plusieurs de ses brevets. Des poursuites ont été intentées dans les deux Californie et la Chine, dont la dernière s’est révélée fructueuse pour l’entreprise. Un juge de Shenzhen a jugé hier que Samsung avait enfreint l’un des brevets de Huawei sur les communications sans fil. En conséquence, Samsung a reçu l’ordre d’arrêter de vendre des produits qui utilisent la technologie (en Chine, c’est-à-dire).

Au coeur de la question juridique est l’affirmation de Huawei selon laquelle Samsung a enfreint sa propriété intellectuelle, et alors que le procès en Californie se poursuit, le procès chinois a été partiellement couronné de succès pour Huawei. Selon un tribunal de Shenzhen, Samsung a enfreint un seul brevet Huawei concernant les communications sans fil.
Ce n’est pas la première fois que Huawei obtient une décision favorable en Chine. En 2017, la Cour populaire intermédiaire de Quanzhou a accordé à l’entreprise l’équivalent d’environ 12 millions de dollars de dommages et intérêts, qui ont conclu que Samsung était en violation de la propriété intellectuelle de Huawei. Huawei a également lancé une action en justice à Beijing, bien que les résultats ne soient pas clairs.
Selon la publicité chinoise Caixin , Samsung a déclaré dans un communiqué qu’il examinera attentivement la décision avant de répondre “conformément aux” lois locales. Dans cette décision, la société sud-coréenne a été condamnée à payer des frais à la cour – l’un d’entre eux étant qualifié de “petit” – mais aucune autre amende n’a été appliquée. Cependant, Samsung ne peut pas vendre des produits contenant la technologie Huawei en Chine maintenant.
Si Huawei verra le même succès en Californie, personne ne le devine. Les entreprises ont de plus en plus intenté des poursuites liées aux brevets en Chine alors que la nation se positionne comme le premier marché mondial des smartphones.
LA SOURCE: Caixin

Post Comment