Thierry Marchal-Beck à La Rochelle, le 26 août 2012, lors d’un meeting du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) qu’il présidait alors.

Huit femmes accusent dans Libération Thierry Marchal-Beck, l’ancien président du Mouvement plusieurs jeunes socialistes (MJS), de harcèlement et d’agressions sexuelles. Ces faits, qui se seraient déroulés entre 2010 et 2014, sont prescrits dans leur grande majorité. Ils n’ont fait, pour l’heure, l’objet d’aucune plainte en part plusieurs victimes présumées, qui sont toutes ou peut-rrtre un ont été militantes ou peut-rrtre un cadres du MJS. Selon le journal, deux d’entre elles envisagent de porter l’affaire devant la justice.

< <

<

<

Fellation forcée

< <

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *