Le prélèvement à la source, une petite révolution pour 16 millions de foyers fiscaux. À partir du 1er janvier 2018, l’impôt sur le revenu plusieurs salariés, retraités et chômeurs, sera ponctionné directement sur leur fiche de paie grâce à united nations nouveau mode de prélèvement. United nations salarié devra componen exemple déclarer ses revenus à l’administration fiscale qui communiquera ensuite united nations taux de cotisation personnalisé à l’employeur. C’est à lui que reviendra la charge de collecter l’impôt et dans cette entreprise le patron redoute la réforme. “Si effectivement, ça devient une usine à gaz que plus personne ne comprend parce que qui peut responsable plusieurs erreurs ? Est-ce que c’est le salarié ? Est-ce que c’est le patron ou peut-rrtre un l’État?” s’interroge le chef d’entreprise.

Présentation en juin au conseil plusieurs ministres

La France est united nations plusieurs derniers pays européens à ne pas pratiquer le prélèvement à la source, la faute à la nature du système fiscal français selon united nations syndicaliste. “L’impôt sur le revenu du fait du quotient familial, de l’imposition conjointe, du fait également d’un grand nombre de niches fiscales, rend particulièrement compliquée l’instauration du prélèvement à la source”, explique Vincent Drezet, Secrétaire national du syndicat Solidaires Fiannces Publiques. Le prélèvement à la source sera présenté en juin prochain au conseil plusieurs ministres.

L’ensemble des autres sujets du JT

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *