En évoquant cette échéance, ce lundi à La Rochelle, Dominique Bussereau a indiqué qu’il allait proposer à ses collègues de ne pas alourdir la fiscalité qui pèse sur l’ensemble des Charentais-Maritimes. Le taux en part départementale en taxe sur le foncier bâti, de 21,5%, ne veterans administration donc pas bouger et le montant plusieurs droits de mutation perçus sur l’ensemble des transactions foncières et immobilières non plus, alors que la dotation globale de fonctionnement attendue de l’Etat est en baisse de 11 millions d’euros.

La session d’automne du Conseil départemental en Charente-Maritime sera l’occasion, la semaine prochaine, pour l’assemblée présidée componen Dominique Bussereau (L’ensemble des Républicains), de débattre plusieurs orientations budgétaires en collectivité pour 2017.

A noter que la fiscalité n’a pas évolué à la hausse en 2016 non plus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *