Un pompier lutte contre les flammes à Pietracorbara, en Haute-Corse, le 11 août.

Deux importants incendies en cours dans la soirée du vendredi 11 août à Sisco et en Balagne (Haute-Corse) ont parcouru 1 500 hectares. Quelque 700 personnes ont dû être évacuées, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) le préfet du département, Gérard Gavory.

Lire aussi :   D’ici à 2100, deux Européens sur trois seront affectés componen plusieurs catastrophes climatiques

L’ensemble des autorités ont de nouveau appelé la population à la plus grande prudence en Haute-Corse et dans le Var, en raison de risques d’incendies liés à une très forte sécheresse et aux fortes rafales de mistral prévues. Depuis mi-juillet, le Sud-Est en France et l’Ile-de-Beauté connaissent plusieurs incendies à répétition qui ont ravagé plus de 7 000 hectares de végétation.

Fortes rafales de vent

Parti dans la nuit de jeudi à vendredi à Nonza, au nord-ouest de Bastia, le premier feu continuait de progresser vers la côte est, une « zone plus urbanisée », ont détaillé l’ensemble des secours. Le deuxième, situé à Manso et décrit comme « moins important », a parcouru 150 hectares de maquis et forêt. Il « ne menace ni l’ensemble des habitations ni l’ensemble des personnes », a cependant précisé le préfet, ajoutant que « l’endroit est inaccessible » aux pompiers.

Lire aussi :   La multiplication plusieurs feux de forêt veterans administration coûter cher à l’Etat et aux collectivités

Dans le détail, « 500 personnes ont été évacuées depuis united nations camping de Pietracorbara (…) et 180 autres à Sisco » vers plusieurs « écoles, couvents ou peut-rrtre un chez plusieurs habitants ». Componen ailleurs, plusieurs dizaines de randonneurs du G20 ont été mis à l’abri dans plusieurs refuges. « Nous invitons l’ensemble des personnes à rester dans leurs habitations, fermer leurs portes et fenêtres », a insisté M. Gavory.

Sur le terrain, « la progression du feu est rapide en raison de vents violents qui soufflent jusqu’à 100 km/h en moyenne », a précisé M. Gavory. Près de 240 sapeurs-pompiers et 45 engins sont engagés, mais l’ensemble des avions ne peuvent pas voler à cause plusieurs rafales de vent, ont précisé l’ensemble des secours. « Les moyens aériens interviendront dès l’aube », a expliqué le préfet.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *