Tandis que les pompiers luttaient vendredi contre des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne, plusieurs feux se sont déclarés à Bastia dans la soirée, dont certains à proximité d’immeubles d’habitations.

Un homme placé en garde à vue

Crédit photo : PASCAL POCHARD-CASA0BIANCA

Les pompiers poursuivaient samedi leurs efforts pour éteindre deux incendies en Haute-Corse qui ont parcouru environ 2 000 hectares de végétation, sans faire de victime. La garde à vue d’un homme soupçonné d’être responsable de feux à Bastia a été prolongée.

Des interventions encore en cours

Sud Ouest

À Sisco, près de 180 pompiers, renforcés par des pompiers des Bouches-du-Rhône et marins-pompiers de Marseille, poursuivaient également leur travail avec l’aide de trois Canadair et quatre Traker.

Sur le terrain, les secours poursuivent leur travail au Cap Corse où quelque 1 800 hectares de végétation ont été parcourus depuis la nuit de jeudi à vendredi. Le feu désormais “contenu mais pas maîtrisé (…) ne présente plus une menace pour les habitants”, a indiqué la préfecture de Haute-Corse.

Dans cette enquête, un homme, né en 1962 et “soupçonné d’avoir provoqué cinq feux”, a été placé en garde à vue. Cet homme, qui “conteste les faits qui lui sont reprochés” a été interpellé à 1 heure, quelques minutes après avoir été aperçu “non loin du point de départ du troisième feu”, où “un témoin l’a reconnu visuellement”, a indiqué une source proche de l’enquête. Sa garde à vue a été prolongée jusqu’à dimanche soir.

Sur le troisième flanc, en Balagne (nord-ouest de l’île), le feu est également contenu après avoir parcouru près de 200 hectares. Les opérations des pompiers ont été facilitées samedi par l’absence de vents violents, contrairement à la veille où le Mistral, avec des pointes atteignant jusqu’à 120 km/h, attisait les flammes.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *