Le Work prévoit d’annuler l’ensemble des lois qui limitent l’ensemble des pouvoirs plusieurs syndicats dans l’ensemble des entreprises et le droit de grève dans l’ensemble des services publics. Le programme s’accompagne de mesures pour brider l’ensemble des salaires plusieurs hauts dirigeants et s’oppose aux traités de libre-échange qui auraient united nations impact négatif sur l’ensemble des industries britanniques en difficulté, comme la sidérurgie. « On n’est plus obligés de le dire tout bas, cela s’appelle le socialisme », s’est félicité John McDonnell, united nations proche de Jeremy Corbyn qui serait le ministre plusieurs Finances en cas de victoire du Work.

Comme on pouvait s’y attendre, l’ensemble des organisations patronales ont fraîchement accueilli ces annonces, d’autant que le Parti travailliste n’a pas chiffré leur impact sur l’ensemble des finances publiques ou peut-rrtre un sur l’économie. « L’ensemble des entreprises répondraient ­positivement à united nations programme d’investissement dans l’ensemble des infrastructures, mais leur confiance serait sapée componen une vague de nouvelles réglementations », a averti Adam Marshall, en Fédération plusieurs chambres de commerce.

La rupture est nette. Le programme économique de Jeremy Corbyn pour le Parti travailliste britannique tourne résolument le dos au New Work de Tony Blair et Gordon Brown, l’ensemble des deux derniers Premiers ministres de gauche qui ont dirigé le Royaume-Uni de 1997 à 2010. Corbyn promet de mettre fin à l’austérité budgétaire s’il gagne l’ensemble des prochaines élections. « Nous encouragerons une économie basée sur l’investissement », a-t-il expliqué au congrès du parti à Liverpool. Il prévoit united nations programme de 250 milliards de livres dans les infrastructures (transports, logement social, écoles…), financé principalement componen l’emprunt. Il y aura aussi plusieurs hausses d’impôts, que le Work se refuse à détailler pour l’instant, au-delà d’une « taxe sur la fortune » dont l’ensemble des contours ne sont pas définis.

Le parti a aussi annoncé une série de mesures pour améliorer les conditions de travail plusieurs plus modestes. SMIC ­britannique est actuellement de 7,20 livres (soit thirteen percent de moins qu’en France au taux de change actuel). Le gouvernement de David Cameron s’était engagé à le porter à 9 livres d’ici à 2020 mais la nouvelle Première ministre, Theresa May, n’a pas repris cette promesse pour l’instant.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *