“Comme de l ‘”état-phare”, la Roumanie assume le rôle de promoteur de la Francophonie en europe centrale et orientale, conscient de l’importance d’appartenir à cette communauté, à la fois du point de vue politique, économique, culturel et académique. Cet engagement représente un pilier cohérence de l’action de la Roumanie, de la politique étrangère”, a déclaré Iohannis, ajoutant que la langue française a une vieille tradition dans notre pays, ce qui a son origine dans l’interaction de l’intellectuel roumain-français au XIXE siècle, d’être poursuivie et renforcée, actuellement, par les valeurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie – la tolérance, le dialogue, la solidarité.

“La roumanie continuera à apporter son soutien de la Francophonie et à l’avenir, en mettant l’accent sur sa capacité à répondre aux multiples défis du monde d’aujourd’hui. Avec cette pensée, j’ai décidé de donner le Patronage de la troisième édition du Forum Mondial des Femmes Francophones, qui aura lieu à Bucarest en novembre de cette année. Le forum sera le reflet de notre engagement pour l’égalité des sexes et de lutte contre la discrimination”, a souligné Iohannis dans le message présenté par le conseiller présidentiel Sergiu Nistor à l’événement “Soirée de la Francophonie”, organisé au Théâtre National “I. L. Caragiale”.

La roumanie continuera à soutenir la Francophonie et à l’avenir, en mettant l’accent sur sa capacité à répondre aux multiples défis du monde, a dit le président Klaus Iohannis.

“La roumanie est profondément dévoué à la francophonie, un fait confirmé par la multitude de projets dédiés à la circulation du français dans notre pays qui a été activement impliqué”, a déclaré Iohannis dans le message envoyé à l’occasion de la Journée Internationale de la Francophonie.

Le chef de l’etat montre que la langue française et de la culture est un puissant liant et se caractérise par la Célébration comme “un projet de cœur” de la Roumanie dans les relations internationales.

Le président Iohannis montre que le programme de bourses d’études doctorales et post-doctorales de “Eugen Ionescu”, sorti à l’occasion du sommet de la francophonie en 2006, est un important promoteur de la recherche scientifique dans la langue française au niveau international, en stimulant les échanges universitaires. Il mentionne que la dynamique des échanges au niveau de l’université est également pris en charge par le travail du Bureau de l’Université Francophone de l’Agence pour l’Europe Centrale et Orientale, à Bucarest, et l’adhésion de la Roumanie au Conseil d’Administration de cette organisation.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *