Nouvelles

Israël confirme qu’il a attaqué le tunnel de Gaza s’étendant dans Israël, Egypte

Israël confirme qu’il a attaqué le tunnel de Gaza s’étendant dans
 Israël, Egypte

Une attaque de l’armée de l’air israélienne samedi soir a détruit un tunnel terroriste de 180 mètres sous la bande de Gaza, a confirmé le porte-parole de Tsahal dimanche matin. Israël a démenti les allégations selon lesquelles le tunnel était utilisé pour la contrebande de marchandises, affirmant que le Hamas avait l’intention d’amener des terroristes et des armes d’Egypte dans la bande de Gaza pour une éventuelle attaque combinée du côté égyptien du terminal de Kerem Shalom.

La cible a été un tunnel qui est passé sous le passage de Kerem Shalom. Le tunnel passait également sous plusieurs cibles stratégiques, comme une conduite de gaz. Il a été complètement détruit par la grève. Samedi soir, l’armée israélienne a annoncé qu’elle fermerait le passage de Kerem Shalom après une évaluation de la situation actuelle en matière de sécurité, mais n’a pas fourni de plus amples détails. “L’organisation terroriste Hamas est responsable de tout ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de la bande de Gaza”, indique un communiqué de l’armée israélienne. Le tunnel détruit tôt samedi matin aurait été un tunnel du Hamas qui s’étendait sur près d’un kilomètre sous le passage de Kerem Shalom près du gazoduc et se poursuivait en territoire égyptien. La destruction du tunnel a été effectuée par le Commandement du Sud, dans la zone de la zone de passage de Kerem Shalom, à l’intérieur du territoire israélien. L’armée a déclaré que le tunnel avait été identifié et détruit par une combinaison de technologies de pointe, de renseignements et de capacités opérationnelles. Il avait été étudié et étudié jusqu’à ce qu’il soit neutralisé tôt dimanche matin.

Un tunnel terroriste du Hamas détruit par les FDI [Bureau du porte-parole des FDI] “Le contrecoup du tunnel terroriste, le troisième en territoire israélien ces dernières semaines, est une preuve supplémentaire des capacités opérationnelles, intellectuelles et technologiques avancées de Tsahal”, peut-on lire dans une déclaration de l’Unité du porte-parole de Tsahal. “C’est une violation flagrante de la souveraineté israélienne, mettant en danger les citoyens d’Israël et sabotant les efforts humanitaires qu’Israël fait pour les citoyens de Gaza”, peut-on lire dans une déclaration de l’armée israélienne. Selon les militaires, la fermeture du passage de Kerem Shalom était une mesure de sécurité nécessaire pour ceux qui se trouvaient dans la zone de passage et alors que les conséquences de la fermeture seraient ressenties dans la bande, “l’organisation terroriste Hamas choisit à plusieurs reprises de nuire au bien-être de Gaza résidents. ” L’armée a déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de provoquer une escalade de la situation, mais continuerait à agir contre toute violation de la souveraineté israélienne. “Tsahal continuera d’utiliser toutes les mesures à sa disposition, au-dessus et au-dessous du sol, pour contrecarrer les tentatives de nuire aux habitants de l’Etat d’Israël et maintenir le calme relatif dans la zone atteinte après l’Opération Bordure Protectrice.” Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a commenté les frappes des FDI près de Gaza samedi et a déclaré que “nous ripostons aux attaques contre Israël en attaquant très systématiquement l’infrastructure [terroriste] dirigée contre nous”. Netanyahou a ajouté que “le Hamas doit réaliser que nous ne permettrons pas la poursuite de ces attaques et [nous] répondrons avec plus de force”. Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a également commenté la grève: “Nous avons effectué une action militaire précise et professionnelle La destruction du réseau de tunnels terroristes est un élément essentiel de notre politique systématique visant à nuire aux capacités stratégiques du Hamas. les résidents de la bande sont clairs: investissez dans le caractère sacré de la vie et non dans les tunnels de la mort. ” Les forces de Tsahal auraient détruit quatre tunnels terroristes depuis fin octobre, en ciblant un en octobre, un en décembre et deux en janvier. Au début de janvier, Israël a attaqué ce qu’on appelle une «infrastructure terroriste centrale» dans le sud de la bande de Gaza, à la suite de trois obus de mortier qui ont été tirés sur Israël. Alors qu’Israël tient le Hamas pour responsable de tout ce qui se passe dans la Bande, la déclaration ne mentionne pas le groupe dirigeant l’enclave. Tamar Ben Ozer et Avi Gold ont contribué à ce rapport.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Post Comment