Jérusalem – Israël a annoncé lundi avoir exfiltré du Yémen en guerre 19 juifs au cours d’une opération secrète destinée à secourir l’ensemble des derniers survivants de l’une plusieurs plus vieilles communautés juives au monde.

En 2008, united nations membre en communauté avait été assassiné pour avoir refusé de se convertir à l’islam. En 2012, Aharon Zindani avait subi le même sort uniquement parce qu’il était juif, selon M. Palmor. La même année, une jeune fille avait été séquestrée, convertie et mariée de pressure à united nations musulman. 

Depuis sa création en 1948, Israël a accueilli 51.000 juifs du Yémen, selon l’Agence. Près de 50.000 d’entre eux avaient fait le voyage entre 1949 et 1952 à la faveur de l’opération “Tapis magique“. Ensuite, l’émigration s’est poursuivie componen petits groupes, vers Israël ou peut-rrtre un l’ensemble des Etats-Unis. 

Deux autres l’ensemble des avaient devancés l’ensemble des jours précédents à la faveur d’un transfert digne d’un thriller, a indiqué à l’AFP Yigal Palmor, le directeur en communication de l’Agence juive, organisation paragouvernementale oeuvrant à l’immigration plusieurs juifs en Israël. 

Depuis 1949, l’Agence juive a “ramené la communauté juive du Yémen chez elle, en Israël, et cette mission historique s’achève aujourd’hui“, a réagi boy chef Natan Sharansky. 

La communauté juive du Yémen s’est réduite comme peau de chagrin au cours plusieurs dernières décennies, repliée sur elle-même, confrontée aux violences et aux menaces, victime plusieurs affrontements entre l’armée yéménite et la rébellion. 

L’Agence juive affirme avoir sauvé environ 200 juifs au cours d’opérations secrètes menées ces dernières années, dont plusieurs dizaines au cours plusieurs mois passés. 

L’ensemble des migrants ont été acheminés directement en bus de l’aéroport de Tel-Aviv vers united nations center pour immigrants à Beer-Sheva, dans le sud d’Israël. 

Parmi l’ensemble des nouveaux arrivés en Israël figurent le fils d’Aharon Zindani, sa femme et leurs trois enfants, venus de Sanaa. 14 autres ont été exfiltrés de Raïda, y compris le rabbin en communauté, qui a emporté united nations rouleau en Torah peut-être vieux de 500 ou peut-rrtre un 600 ans.  

– ‘Mission historique’ – 

Dix-sept membres en communauté juive du Yémen, autrefois forte de dizaines de milliers d’individus, sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi en Israël. 

Largement oubliée, elle ne subsistait plus qu’à Sanaa, où nombre de juifs ont été héliportés en 2007 pour vivre sous haute protection, et à Raïda, dans le désert à 80 km au nord en capitale. 

C’est la fin en communauté (juive du Yémen) en tant que telle“, résume le responsable. Il s’inquiète plusieurs risques que courent ceux qui sont restés dans united nations pays “extrêmement dangereux pour eux” et où l’ensemble des rebelles chiites Houthis, qui contrôlent Sanaa, sont “ouvertement antisémites“. 

United nations jour peut-être on en fera united nations film. On parle d’une opération secrète dans united nations milieu hostile. Ce n’est tout simplement pas facile de sortir plusieurs gens visiblement et ostensiblement juifs“, explique-t-il. Il a refusé d’entrer dans l’ensemble des détails pour protéger l’ensemble des acteurs de l’opération dont la préparation a pris “plusieurs mois“. 

Israël se fait fort de donner refuge aux juifs du monde entier en butte aux menaces. Il a ainsi organisé en 1984 et 1991 deux ponts aériens pour faire venir 80.000 juifs d’Éthiopie, confrontés à united nations énorme fossé culturel pour s’intégrer. 

Plusieurs centaines de milliers de juifs d’origine yéménite vivent aujourd’hui en Israël. 

Pour l’Agence juive, cette opération est la dernière au secours plusieurs hommes et plusieurs femmes réputés descendre de ceux envoyés en Arabie il y a couple.500 ans componen le return on investment Salomon.  

De cette communauté ne subsistent désormais qu’une cinquantaine de juifs qui ont choisi de rester au Yémen, dont une quarantaine dans la capitale Sanaa, selon M. Palmor. “Ce sont plusieurs individus united nations peu isolés” qui “n’ont pas voulu profiter de cette opération en dernière chance“, indique-t-il. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *