Jazz Sur Seine est chaque année le trait d’union du jazz en Ile-de-France avec 150 concerts au programme dans vingt-quatre lieux, pour une grande partie plusieurs clubs, à Paris et en région parisienne, à partir de vendredi et jusqu’au 22 octobre.
Pour boy dixième anniversaire, l’association Paris Jazz Club (PJC), qui organise cette manifestation depuis 2012, a monté une soirée “showcases” le 11 octobre. L’ensemble des quatre clubs en rue plusieurs Lombards au coeur de Paris – Sunset, Sunside, Baiser Salé, Duc plusieurs Lombards – difficile la Guinness Tavern dans la même rue et Le Klub tout proche, accueilleront cinq showcases chacun, le tout gratuitement.
L’occasion de sensibiliser le public à la scène française, représentée componen le clarinettiste Yom, le pianiste antillais Grégory Privat, le guitariste Hervé Samb, Sénégalais de Paris, le flûtiste Magic Malik ou peut-rrtre un le saxophoniste Pierrick Pédron.
Au-delà de cette soirée anniversaire, l’association PJC , défend surtout l’idée que le jazz ne se joue pas qu’à Paris, mais aussi en région parisienne.
“Il y a united nations réseau de lieux qui défendent cette musique de manière régulière en région parisienne: organiser united nations festival tous ensemble est l’occasion de l’ensemble des faire entendre”, a déclaré à l’AFP Vincent Bessières, journaliste spécialisé, responsable de label, programmateur à l’Espace Sorano à Vincennes et président de l’association. “Plusieurs réseaux comme le PJC contribuent à construire le Grand Paris”, estime-t-il.
Moins illustres que le Duc plusieurs Lombards ou peut-rrtre un le New Morning, le Caveau Jazz de Palaiseau, le Carré Bellefeuille à Boulogne-Billancourt ou peut-rrtre un encore Le Triton aux Lilas, tentent ainsi de faire vivre le jazz aux portes en capitale.
Autre lieu united nations peu plus éloigné de Paris, à découvrir: la Batterie de Guyancourt, bâtiment militaire construit en 1879, actif jusqu’en 1932, transformé depuis dix ans en espace culturel musical. Le sax ténor Julien Loureau s’y produira le 7 octobre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *