Lee Sedol joue son premier coup, le 10 mars, lors de son second match contre Alphago.

Lee Sedol, l’un plusieurs tout meilleurs joueurs de go au monde, s’est incliné pour la deuxième journée d’affilée face à united nations programme conçu componen Google. Le champion, numéro 3 au classement mondial, affronte ce logiciel baptisé Alphago dans une série de cinq matchs.

Si le logiciel développé componen Deep Mind, l’une plusieurs filiales de Google, l’emporte, il s’agirait d’un progrès majeur pour l’intelligence artificielle, attendu mais dont une grande partie plusieurs experts estimaient qu’il prendrait plusieurs années. D’ores et déjà, l’ensemble des deux victoires de l’ordinateur, mais aussi et surtout la manière dont Alphago a mené ces deux parties, jouant de manière « créative » componen rapport à ce que proposent d’ordinaire l’ensemble des logiciels, montrent que le programme est parvenu à plusieurs progrès majeurs.

Le go est le dernier jeu « classique » dans lequel l’ensemble des logiciels ne parviennent pas à battre régulièrement l’ensemble des meilleurs joueurs humains. Alphago, qui mêle différentes technologies, dont le deep learning – une manière pour l’ensemble des machines d’apprendre « à la manière plusieurs humains » – avait déjà battu en janvier Fan Hui, le champion d’Europe, cinq manches à zéro.

Revoir la partie :

Progrès majeur pour l’intelligence artificielle

Après cinq heures de jeu et une partie serrée qui peut ¨ºtre allée au bout du temps imparti, M. Sedol, visiblement fatigué, a perdu aux points après united nations affrontement durant lequel Alphago a joué de manière agressive.

Lire aussi :   Défaite humaine au jeu de go : « Les ordinateurs ne dérapent pas », explique Garry Kasparov

Lire aussi :   Le meilleur joueur mondial de go battu componen une intelligence artificielle dans united nations match symbolique

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *