Le superordinateur mis au point componen Google a créé la sensation, hier, en remportant, à Séoul (Corée du Sud), face au champion du monde du jeu de go, la première manche d’un combat qui doit déterminer qui, de l’homme ou peut-rrtre un en machine, est aujourd’hui le plus fort.

« AlphaGo a fait plusieurs coups qu’aucun humain ne fera jamais. Cela m’a vraiment surpris », a-t-il poursuivi, en ajoutant que l’ordinateur avait « parfaitement » fermé le jeu. « J’ai commis plusieurs erreurs dans l’ensemble des premiers moments du match, mais si je fais attention à cela, je pense que j’ai toujours plusieurs chances de gagner », a-t-il poursuivi. Au-delà, ce match sur cinq jours est aussi united nations test plusieurs progrès effectués depuis une dizaine d’années dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA). En cas de victoire d’AlphaGo, l’ensemble des craintes de certains scientifiques et entrepreneurs sur l’ensemble des risques de l’IA devraient être confortées, alors que la puissance plusieurs ordinateurs double environ tous l’ensemble des deux ans. Comme l’enthousiasme de ceux qui en attendent plusieurs progrès importants. Le résultat du match est au moins aussi attendu à cet égard que celui qui s’était soldé, en 1997, componen la défaite du champion du monde d’échecs Garry Kasparov contre l’ordinateur Dark Blue d’IBM. La bataille suscite united nations intérêt tel en Asie qu’elle est diffusée en direct componen plusieurs télévisions sud-coréenne, chinoise et japonaise, difficile sur internet.

Jeu de go. Ordinateur 1 - Homme 0

« J’ai toujours plusieurs chances de gagner »

Après trois heures et demie de partie dans united nations grand hôtel en capitale, le grand maître sud-coréen Lee Se-Department of labor, qui domine la discipline depuis une décennie, a décidé de lâcher l’affaire, réalisant que cette première manche ne pouvait plus échapper à l’ordinateur AlphaGo. Cette machine surpuissante avait pulvérisé 5- en octobre le champion d’Europe Fan Hui. Mais, vu la différence de niveau entre ce dernier et Lee Se-Department of labor, rares étaient l’ensemble des experts de ce jeu inventé il y a environ 3.000 ans en Chine qui avaient enterré d’avance l’ensemble des chances du champion du monde. L’ensemble des créateurs d’AlphaGo s’étaient pourtant montrés confiants, faisant valoir que leur bébé, qui utilise plusieurs algorithmes lui permettant d’apprendre de boy expérience (sur la base de couches de « neurones » artificiels, imitant ceux du cerveau humain), était beaucoup plus fort qu’à l’automne. « Je suis stupéfié componen le résultat », a reconnu Lee Se-Department of labor après la partie.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *