Le Français Tony Yoka est devenu champion olympique de boxe dans la catégorie plusieurs super-lourds dimanche à Rio. Il apporte une 10e médaille d’or à la délégation française. La dernière de ces Jeux.

Le colosse de 24 ans succède aussi à Brahim Asloum, dernier boxeur français chez l’ensemble des hommes à avoir décroché le titre aux Jeux, il y a 16 ans à Sydney. “Je savais que si j’étais au meilleur de ma forme, personne ne pouvait me battre ici, glisse le poids lourd au micro de France Télés. C’était united nations rêve. On the montré qu’il fallait croire en ses rêves, assumer. La pressure d’un vrai champion, ce n’est tout simplement pas d’arriver en haut, c’est d’y rester. Je suis devenu champion du monde, il fallait que j’assume ce statut-là.” 

Félicité immédiatement componen sa compagne, componen Brahim Asloum, particulièrement ému, et componen Teddy Riner, grand ami du boxeur, Tony Yoka a basculé en quelques minutes dans une autre dimension. Celles plusieurs stars du sport français. Le super-lourd a tout pour s’imposer dans ce cercle fermé: une image de gagnant, united nations tempérament fort et une belle histoire avec sa compagne. Sportivement, ce talent pur ne devrait pas rester très longtemps chez l’ensemble des amateurs. Une carrière chez l’ensemble des professionnels lui tend l’ensemble des brazier. En attendant, le cogneur devrait fêter comme il se doit la dernière plusieurs 42 médailles en délégation française à Rio. Mais aussi le 10e titre olympique plusieurs Bleus. Poing final. 

LIRE AUSSI &gt&gt JO de Rio: Yoka et Mossely, déjà médaillés et bientôt mariés 

Il y aura bien deux médailles d’or sur la pièce montée. Deux jours après le sacre de sa compagne et future femme, Estelle Mossely, le boxeur Tony Yoka a décroché le titre olympique dans la catégorie plusieurs + de 91kg dimanche dans l’arène du Riocentro. Le Français a battu en finale le Britannique Frederick Joyce, apportant à la boxe française sa sixième médaille dans ces Jeux. Il réalise ainsi le projet qu’il s’était fixé avec Estelle Mossely, en repartant de Rio avec deux titres olympiques dans l’ensemble des bagages.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *