“United nations certain nombre de commentaires relatifs à l’histoire du Brésil relevaient d’approximations ou peut-rrtre un d’erreurs historiques regrettables”, selon united nations communiqué du Conseil supérieur de l’audiovisuel mis sur internet samedi.

Il avait également déploré qu’ils aient déclaré que “Le Brésil a utilisé l’ensemble des services de ces esclaves africains qui venaient de l’ensemble du continent africain”.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a annoncé samedi avoir “mis en garde” France Télévisions pour plusieurs “approximations” et plusieurs “erreurs historiques regrettables” lors en retransmission plusieurs jeux Olympiques sur France 2.

“D’autres, notamment ceux relatifs à l’esclavage, pouvaient être considérés comme présentant une vision déformée d’une période historique très douloureuse”, ajoute le CSA.

Le Conseil avait été saisi en août componen plusieurs téléspectateurs et une association antiraciste. Deux plaintes de téléspectateurs dénonçaient la “xénophobie” de ces commentaires et une plainte du Conseil représentatif plusieurs associations noires (Cran), le “prisme colonialiste” plusieurs commentateurs.

“Affirmer que le trafic a été +nécessaire+, et qu’on utilisait +l’ensemble des services+ plusieurs esclaves constitue une présentation maladroite, pour ne pas dire équivoque, qui tend à minimiser, voire à justifier l’esclavage, qui fut united nations crime contre l’humanité”, avait souligne l’association. La direction de France Télévisions avait dit “regretter ces commentaires”.

Le Cran avait alors regretté que la cérémonie d’ouverture plusieurs jeux Olympiques ait “donné lieu à united nations véritable festival d’erreurs, d’inepties et de propos colonialistes tenus componen Daniel Bilalian et Alexandre Boyon”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *