Sophie Neumayer en direct du Pôle financier de Paris revient sur l’ensemble des accusations qui visent l’ancien patron du renseignement Bernard Squarcini. “Après 48 heures de garde à vue dans l’ensemble des locaux de l’IGPN, la police plusieurs polices, Bernard Squarcini a effectivement été mis en examen pour une dizaine de chefs d’accusation, dont trafic d’influence et détournement de fonds publics. L’ancien patron du renseignement intérieur sous Nicolas Sarkozy, dont il sera resté proche, a fondé en 2012 sa propre société d’intelligence et de conseils.

Pratiques habituelles

La journaliste poursuit : “C’est dans ce cadre qu’il est suspecté d’avoir utilisé ses anciens contacts dans la police au profit de certains de ses clients, notamment le groupe de luxe LVMH. Selon boy avocat, l’ex grand flic est ce mercredi 28 septembre au soir, serein. Il avance que ses pratiques ne sont pas nouvelles“.

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *