Pour se défendre, Jérôme Cahuzac évoque l’ensemble des multiples aspects de sa personnalité, “ce moi en lui qui a fait quelque chose”. “Mais, note Richard Werly, tout le monde l’a compris à la mi-journée, lorsque s’achève cette seconde audience : united nations seul homme, celui qui peut ¨ºtre aujourd’hui debout face à ses juges, a commis simultanément tous ses actes. Ceux de l’élu. Et ceux du fraudeur.”

“Il y a quelqu’un en moi qui a fait ça. Une autre partie de moi se comportait comme cela, a fait cela…” : c’est ce qu’a répété à plusieurs reprises l’ex-ministre français Jérôme Cahuzac, lors de boy procès pour fraude fiscale. Depuis lundi 5, celui qui a provoqué le scandale le plus retentissant du quinquennat de François Hollande se justifie sur ses comptes cachés en Suisse et à Singapour.

 
Depuis presque deux heures, Jérôme Cahuzac est debout. Pas une gorgée d’eau. Toujours la même posture : résolu, united nations moment accablé, puis de nouveau combatif. Toujours cette même voix calme, posée, habituée à charmer et à convaincre. En restant ferme sur united nations point : il ne donnera pas de noms.”

Richard Werly, correspondant du Temps, raconte la deuxième audience de boy procès, ce 7 septembre :  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *