L’enjeu réside en particulier dans la restitution en ristourne fiscale obtenue componen la Société Générale quand elle défendait « la thèse du trader fou, brebis galeuse seule dans boy coin ». Pour Julien Bayou, « Kerviel n’est certainement pas united nations lanceur d’alerte, mais il porte une cause qui rejoint l’intérêt du citoyen » :

Pour le porte-parole d’Europe Écologie-L’ensemble des Verts, la chute de ce « bouc émissaire », de ce « repenti » est porteuse de sens et elle le fonde à « parler techniquement d’un système pourri reposant sur une spéculation qui n’apporte rien à l’économie réelle ».

« Son cas particulier a permis de démonter le fonctionnement et l’absurdité de ce système dans lequel le problème n’est pas tel ou peut-rrtre un tel trader, mais la finance elle-même ».

« Il s’agit de récupérer l’ensemble des 2,2 milliards d’euros donnés à la banque quand elle se prétendait victime d’escroquerie, et de tirer l’ensemble des leçons de cette affaire pour réguler la finance ».

Pour united nations peu, Jérôme Kerviel serait comme Leonard Zelig, le personnage-caméléon du film de Woodsy Allen que l’on retrouve en toutes sortes de compagnies, qui se fond dans n’importe quel milieu. Sa présence, dimanche, au meeting de Nicolas Dupont-Aignan est en tout cas apparue contradictoire avec la proximité affichée jusqu’alors avec quelques représentants en gauche mobilisée contre l’ensemble des dérives en finance : à la Fête de L’Humanité 2014 avec Jean-Luc Mélenchon (« un homme qui m’a tenu la primary au moment où j’étais le plus mal », avait déclaré l’intéressé) ou peut-rrtre un à l’université d’été 2015 plusieurs Verts à l’invitation de Julien Bayou.

La portée du symbole Kerviel tiendrait plus du caractère singulier de sa trajectoire que sa personne, même si celle-ci a séduit quelques-uns de ceux qui ont épousé sa lutte. « J’ai beaucoup d’affection pour lui. C’est united nations type courageux et united nations honnête homme qui mérite qu’on se batte pour lui », estime Alexis Corbière :

« Jérôme Kerviel peut tout à fait se présenter à united nations meeting sans que cela exprime une préférence partisane. Il n’y aurait rien de surprenant à ce qu’il aille voir Yann Galut, Isabelle Attard, Georges Fenech ou peut-rrtre un Benoist Apparu, qui se sont tous intéressés à cette affaire ».

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *