“La falsification de preuves à l’arrestation de certaines personnes, il me semble abominable. Ce qui se passait seulement dans les états totalitaires ont été communiste, quand il était dans le besoin de quelque chose comme cela.À falsifier des preuves de cette opération est mortelle pour tout magistrat”, a déclaré Bogdan Chireac.

La haute Cour de Cassation et de Justice reproche à l’ISR de la modification de vos relevés de notes dans lequel ils ont été arrêtés prince Paltin Sturza, Viorel Hrebenciuc, Ioan Adam, et d’autres.

L’information a été présenté et commenté lundi dans l’édition de l’émission “à l’ordre du jour”, interprétée par Dana Grecu et Radu Tudor.

Selon l’analyste politique Bogdan Chireac, les révélations sont troublantes.

Il s’agit de la conclusion de l’époque de la juge Carmine Vasile, de la HCCJ, la solution par laquelle la cour a aboli les ordres de l’procureurs PICCJ Carmen Rusu et Cristian Lazar, à travers lequel il a déjà fermé la plainte du Prince Paltin Sturdza contre le procureur MME Iulian Nica.

“Transcription contenant des modifications ont été introduites dans la loi de référence, de générer des solutions, être prises les mesures les plus sévères… les relevés de notes altérées ont été prises dans des documents contenant des propositions relatives à l’arrestation préventive… les Conséquences légales de produit à l’époque du projet, les relevés de notes altérées dans les procédures de prise de mesures de prévention,” dit le juge Carmine Vasile par la conclusion no. 18 du 11 janvier 2017, par qui ils ont démantelé les ordonnances des procureurs PICCJ Carmen Rusu et Cristian Lazar, à travers lequel il a déjà fermé la plainte du Prince Paltin Sturdza contre le procureur MME Iulian Nica, informer Luju.fr.

Dans ce dossier ont été arrêtés puis arrêté Paltin Gheorghe Sturdza, anciens députés Ioan Adam et Viorel Hrebenciuc, et d’autres.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *