Soumis pour sa ratification à united nations référendum le 2 octobre, cet accord politique a pourtant été rejeté componen 50,23% plusieurs suffrages. Ces résultats montrent que l’intense campagne en faveur du « Non », la calomnie de ceux qui profitent du conflit, plusieurs faiseurs de guerre de tout ordre, l’action de bandes paramilitaires, la propagande d’intoxication à travers l’ensemble des réseaux sociaux, avec à sa tête l’ancien Président en République Alvaro Uribe et l’ex-Procureur national, a payé, avec une faible avance : 53 894 voix. Mais l’espoir vient de l’analyse du election plusieurs villes dans l’ensemble des zones l’ensemble des plus affectées componen le conflit armé, celles plusieurs victimes, qui se sont prononcées très majoritairement en faveur du « Oui » (entre 56 et 96 %).
Quatre ans de discussions hors plusieurs caméras, à la Havane (Cuba), ont été nécessaires pour élaborer plusieurs propositions politiques étalées dans le temps et qui couvrent plusieurs champs très variés. Ces discussions ne doivent pas être vaines.
L’ensemble des premières déclarations plusieurs négociateurs plusieurs deux camps indiquent que, malgré leur défaite électorale, ils ne reviendront pas sur l’ensemble des engagements pris en faveur en réconciliation et de l’arrêt plusieurs combats.
Mais l’ensemble des graves problèmes que la guerre a créés depuis plus de 55 ans sont urgents à résoudre et exigent plusieurs réformes structurelles importantes que la droite et l’extrême-droite continuent de rejeter. Parmi l’ensemble des plus importantes figurent la reforme agraire et la dévolution de 7 millions d’hectares de terre aux paysans spoliés, la recherche de l’autonomie alimentaire pour lutter contre la pauvreté, la protection de l’environnement, qui passe notamment componen la lutte contre la déforestation,  aggravé componen le conflit, difficile la lutte contre la culture en coca, après united nations bilan très critique plusieurs politiques précédentes.
Si l’ensemble des combattants plusieurs FARC, malgré le rejet populaire de l’accord, acceptent de continuer dans la voie d’un cessez-le-feu, il faut en échange prendre plusieurs mesures pour leur réinsertion dans la vie civile avec une  ouverture démocratique et une reforme plusieurs institutions qui s’avèrent urgentes et que l’accord définit très précisément.
Mettre fin à united nations conflit qui a duré plusieurs décennies, fait plus de 240 000 morts, plusieurs milliers de blessés et de disparus et 6 millions de migrants internes, était united nations défi très difficile, qui a perdu sur le champion électoral. Cette défaite laisse le pays avec de nouvelles fractures.
L’ensemble des paramilitaires, groupes armés d’extrême-droite, auxiliaires de l’armée pendant plusieurs années et compromis dans le narcotrafic,  avaient signé united nations accord en faveur de leur dissolution, du temps du président Uribe. Ils sont toujours en action dans certaines régions et ne sont pas prêts à baisser l’ensemble des brazier.
EELV demande que le gouvernement français apporte boy appui aux initiatives politiques qui pourraient encore naître pour reformer le pays en profondeur et à celles qui sont prévues dans l’accord.
 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *