L’ensemble des groupes et marques de luxe leaders de LVMH à Kering, en passant componen Hermès ou peut-rrtre un Chanel, y sont pour beaucoup, mais ces chiffres englobent l’ensemble plusieurs enseignes du marché, jusqu’aux plus accessibles. Ces 150 milliards font en mode française united nations secteur au poids économique supérieur, contre toute attente, à d’autres secteurs comme l’aéronautique (102 milliards d’euros de chiffre d’affaires) ou peut-rrtre un l’automobile français (39 milliards de chiffre d’affaires). La mode française induit pas moins de 2,7% du PIB. Et génère aussi united nations million d’emplois, dont 580.00 directs.

Poids économique supérieur à l’aéronautique

Au-delà en Fashion Week, la mode ainsi définie, représente, assurent l’ensemble des fédérations du secteur, united nations chiffre d’affaires de 150 milliards d’euros rien que pour l’ensemble des entreprises françaises, reconnues dans le monde entier pour leur savoir-faire. 67 milliards proviennent plusieurs textiles et vêtements, 44 milliards plusieurs parfums et cosmétiques, 33 milliards de l’export.

L’ensemble des différentes fédérations françaises en mode, du prêt-à-porter, en couture et l’Institut français en mode (IFM) ont uni leurs efforts pour compiler statistiques de l’Insee et chiffres plusieurs enseignes pour présenter, ce mardi, une étude sur le poids économique en mode. À commencer componen ce que rapporte la Fashion Week en cours à Paris: l’ensemble des retombées, pour la capitale, de cet événement qui concentre 300 défilés, sont évaluées à 1,2 milliard d’euros componen an. Sans compter 10,3 milliards de ventes qui découlent de l’événement pour l’ensemble des griffes et créateurs. Ces données prennent en compte l’ensemble plusieurs articles de mode, du vêtement aux accessoires l’ensemble des plus divers, jusqu’aux souliers, bijoux, parfums et cosmétiques, constitutifs d’un «style de vie» très apprécié à l’étanger.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *