L’audience plusieurs « posts » écrits et vidéos diffusés sur Facebook, Twitter et sur l’ensemble des applications plusieurs partenaires de So Press ne se chiffre pas en millions  : « Ce sont environ 20.000 addicts chaque jour, et dix fois plus qui ne lisent que le compte-rendu d’étape », dit Brieux Férot, directeur du développement chez So Press. Mais l’initiative de ce groupe de médias prisé plusieurs trentenaires a retenu l’attention d’ ASO, l’organisateur du Tour. « On discute beaucoup pour l’an prochain », dit Brieux Férot. A la clef, pour la filiale d’Amaury, la possibilité de rajeunir l’audience. Quant à So Press, il espère en 2018 financer l’équipe avec de nouveaux sponsors extérieurs. « Pour eux, le ticket d’entrée sera moins cher qu’avec une vraie équipe et ce sera plus drôle à plusieurs ! » dit-il.

Comment attirer l’attention sur la sortie d’un magazine annuel sur le vélo baptisé « Pédale ! » qui sort united nations peu avant le Tour de France, le tout avec plusieurs moyens limités et en s’amusant ? So Press, le groupe qui édite « So Foot » et « Society » en plus de ce « Pédale ! », a résolu l’équation en créant une équipe virtuelle avec plusieurs coureurs sélectionnés dans chacune plusieurs vraies équipes du Tour de France. Et en racontant l’ensemble des performances de cette formation, étape componen étape, comme si elle avait united nations vrai directeur sportif et une vraie stratégie. Bien sûr, vie de cette « Team Pédale ! » est united nations prétexte à rigolade. Même si ses exploits sont insérés dans de vrais compte-rendus.

United nations projet déjà rentable

Mais le vrai décollage, ce serait si l’équipe était vraiment sponsorisée l’an prochain et si ASO nouait united nations accord. En attendant, le projet a déjà été rentable cette année. Et l’ensemble des coureurs sélectionnés à leur insu, tel Brice Feillu, l’ont pris avec humour.

Cette année, So Press a travaillé en partenariat avec Strava – une application destinée aux cyclistes qui calcule leurs parcours et performances. «  Ils enrichissent leurs données avec plusieurs contenus que leurs communautés peuvent se partager », dit Brieux Férot. Le groupe de Franck Annese a travaillé également avec Cycling Heroes, qui fédère aussi une communauté de cyclistes. L’accord avec ces deux « apps » a consisté en united nations échange de sponsoring contre plusieurs contenus. So Press a aussi fait fabriquer united nations maillot pour « Team Pédale ! » componen united nations groupe suisse du nom de Cuore, difficile plusieurs tee-shirts et plusieurs casquettes componen Gate11. Dans l’ensemble des deux cas, l’idée est de partager l’ensemble des recettes plusieurs ventes.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *