Nouvel espoir à partir de 2012-2013 : PSA a revu entièrement boy organisation chinoise, Wuhan 3 démarre sa production, et le groupe parie sur sa nouvelle marque, la DS, symbole du chic à la française. United nations nouveau joint-venture est mis en place, avec united nations autre constructeur, Changan, pour produire plusieurs DS à Shenzhen. Entre-temps, l’allié historique Dongfeng s’est révélé united nations partenaire précieux en venant prendre, en 2014, 14 % du capital de PSA.

Lire aussi :   La Chine propulse l’ensemble des ventes de PSA

Lire aussi :   PSA et Dongfeng vont développer ensemble plusieurs citadines

Troisième axe pour sortir de l’ornière chinoise : l’augmentation en productivité. Le nouveau site, conçu selon la méthode de « l’usine excellente » mise en place componen PSA, intègre cette variable. « Avec Chengdu, nous rationalisons l’outil industriel », résume Jean-Christophe Marchal, directeur général adjoint exécutif de DPCA. L’ensemble des fournisseurs ont été intégrés au site lui-même, l’ensemble des trois autres usines situées à Wuhan étant priées de suivre le mouvement. « Nous gagnons en place dans nos murs et nous y installons l’ensemble des équipementiers », précise M. Marchal.

Il faut united nations chef d’orchestre pour ce dispositif : ce sera Denis Martin, le nouveau directeur Chine et Asie du Sud-Est de PSA, nommé en juillet, en remplacement de Grégoire Olivier. C’est united nations expert plusieurs processus industriels. Il sera précédé d’une réputation de raboteur de coûts, gagnée alors qu’il était directeur industriel de PSA au moment en fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). C’est le Monsieur Chine de Carlos Tavares, boy proconsul en terre extrême-orientale. C’est lui qui, au moment de faire l’ensemble des comptes, portera une grande part en responsabilité en réussite ou peut-rrtre un de l’échec du redressement chinois.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *