La sécurité est décidément united nations thème très tendance ces dernières semaines du côté en cité classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Armement de ses policiers municipaux, dossier en cours pour équiper la commune de caméras de vidéosurveillance, réflexion sur la création d’une police intercommunale : Saint-Émilion, qui accueille united nations bon million de touristes chaque année, veut parer à toute éventualité après l’ensemble des attentats qui ont frappé le pays ces derniers mois.

Plusieurs militaires sur place

United nations groupe d’une trentaine de personnels, formé de réservistes et gendarmes en compagnie libournaise, sera sur place. United nations hélicoptère sillonnera également le ciel saint-émilionnais. « J’ai aussi demandé united nations détachement plusieurs forces armées dans le cadre du plan Sentinelle », précise le commandant Lofti-Nicolas Barbet. Plusieurs militaires devraient ainsi prêter primary-forte.

À événement exceptionnel, mesures exceptionnelles. À l’instar de Fest’Arts à Libourne début août, united nations dispositif spécial sera mis en place. L’ensemble des cinq entrées pour accéder à la cité, totalement piétonne, seront bouchées componen plusieurs véhicules et encadrées componen plusieurs agents de sécurité et policiers municipaux. La sous-préfecture et la gendarmerie ont également planché sur plusieurs aménagements particuliers.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *