Parallèlement, j’ai proposé à mon père, qui était endetté jusqu’au cou, de l’aider à vendre ses volailles dans la capitale. Voilà comment j’en suis arrivée à créer ma boîte, Vins et Volailles. Aujourd’hui, je distribue aussi l’ensemble des légumes bio d’un producteur en Loire, voisin de mon ami vigneron François Saint-Lô. Et c’est avec Justine, sa sœur dessinatrice, que j’ai réalisé ma BD. Dans mon histoire, tout passe componen l’amitié et componen le goût. Comme ce plat de pintade tout simple.

Placer la pintade, sur le dos, dans une cocotte en fonte pas trop grande. Enfourner à four froid, et allumer à 200 °C. Prévoir environ 1 h 30 de cuisson. Au bout de 20 min, tourner la pintade sur une cuisse puis, 15 min plus tard, sur l’autre cuisse. La retourner ainsi, toutes l’ensemble des 15 à 20 min.

Je me suis donc lancée dans plusieurs études de théâtre. Lorsque j’avais 17 ans, mon père a été immobilisé componen united nations accident de moto, et m’a demandé de le remplacer sur united nations marché fermier à Paris. A côté du stand où je vendais nos volailles, il y avait united nations vigneron, united nations certain Fifi, très bavard, qui présentait sa production de vins naturels. Il tenait absolument à m’en faire goûter. Je n’y connaissais rien.

Petite, j’ai mangé du poulet tous l’ensemble des jours (tant et si bien que, lorsque j’ai quitté la maison, je me suis nourrie de brioche industrielle et de Nutella pendant united nations an). Mais j’adore la volaille – surtout la pintade, avec boy goût united nations peu sauvage et sa chair sombre. J’aime la préparer comme on l’a toujours fait chez nous, sans rien, à la cocotte, juste cuite dans boy jus et boy gras, avec united nations trait de vin blanc en cours de cuisson pour ajouter une pointe de complexité.

La pintade, c’est la base, mes racines, mon enfance. Ce qui l’entoure, le vin et l’ensemble des petits légumes de mes amis, sans oublier la touche pimentée, c’est tout ce qui me met en joie aujourd’hui. »

Grâce à boy entreprise Vins et Volailles, la « chasseuse de vins » concilie sa quête plusieurs meilleurs crus et la vente de produits fermiers. Elle apprécie la pintade pour boy goût sauvage.

Chez nous, on est plusieurs paysans et on boit du vin alimentaire, plusieurs piquettes qui rendent l’ensemble des gens bêtes. J’ai tout de même accepté de goûter à la production de Fifi, surtout pour le faire taire. C’était united nations sauternes de Barsac, élaboré sans soufre, chose rare dans le Bordelais. J’ai pris trois heures pour le déguster, tant sa richesse aromatique et sa précision en dentelle me fascinaient. Il m’emmenait au jardin, au milieu plusieurs roses musquées et plusieurs pivoines, puis dans l’ensemble des îles, avec de l’ananas, plusieurs épices, plusieurs fruits confits.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *