La Police a identifié l’auteur de la menace posée par le libellé de la SPG. A ouvert un dossier pénal!

les Flics de la Cité 8 étaient dimanche à la résidence de l’Laurentiu Marius Cojocariu, un fan de jours de 24 ans à partir de Bucarest, qui e-mail mercredi des messages menaçants par le libellé de la SPG. L’événement vient après que le journaliste de la Gazette, Victor Vrînceanu, a déposé une plainte contre l’auteur des messages.

Cojocariu a été porté à la 8e Arrondissement, où il a été entendu. Il a immédiatement reconnu qu’il est l’auteur de menaces par le libellé de la SPG, à 19:09, et par le journaliste Victor Vrînceanu, à 19:17. Il a demandé à avoir une discussion avec le journaliste.

Laurentiu Marius Cojocariu, qui n’a pas de casier judiciaire, a présenté des excuses à la journaliste du psg, et a reconnu sa culpabilité, en admettant, dans le dialogue avec elle, et la gravité du message: “n’a pas sa place dans une galerie, je suis un fan de l’indépendant. J’ai lu un article donné qu’il semble biaisée et j’ai décidé d’envoyer un message avec un plus grand impact. J’ai réalisé 10 secondes plus tard que je me suis trompé et j’ai voulu le supprimer, c’est pourquoi j’ai fermé mon compte Facebook”.

“la Police de confirmer que le fichier a été ouvert”, je soutiens les flics de la section 8.

(Pourquoi?)

Publié au Soleil, 26 mars 2017 12:01:54 +0000

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *