Monde

La police de Toronto enquête sur une «attaque de ciseaux» sur une fille hijab

La police de Toronto enquête sur une «attaque de ciseaux» sur une fille
 hijab

Droit d’image
Reuters

Légende
Khawlah Noman, 11 ans, (L) parle aux journalistes avec sa mère à l’école publique Pauline Johnson Junior
La police canadienne enquête sur un possible crime de haine après qu’un homme a tenté de couper le hijab à une jeune fille. Khawlah Noman, 11 ans, marchait à l’école avec son frère à Toronto quand ils ont dit qu’un homme est venu derrière elle avec des ciseaux. Mlle Noman a dit qu’elle a crié et son assaillant a couru, seulement pour retourner, retirer son capot et couper son hijab. La police décrit l’attaquant comme étant asiatique, entre 20 et 30 ans, entre 5 pieds 7 pouces et 5 pieds 8 pouces, avec une carrure mince. Les frères et soeurs ont dit qu’il avait des cheveux noirs avec une frange droite aux sourcils, une fine moustache et des lunettes de prescription noires. Il a été décrit comme portant un chandail à capuchon noir avec la capuche, un pantalon noir et des gants bruns. Khawlah a envoyé un message à son agresseur lors d’une conférence de presse vendredi à l’école publique Pauline Johnson Junior, “Ce que vous faites est vraiment faux”, a déclaré la jeune fille, “vous ne devriez pas agir comme ça, et surtout, je suis un enfant.” Plus comme ceci: Khawlah a dit qu’elle a maintenant “vraiment vraiment peur” de marcher jusqu’à l’école. L’incident a inspiré une vague de soutien, notamment de la part du premier ministre Justin Trudeau. Il a dit: “Mon coeur va à la jeune fille qui a été attaquée, apparemment pour sa religion. “Je ne peux pas imaginer à quel point elle a dû avoir peur. «Je veux qu’elle et sa famille et ses amis et la communauté sachent que ce n’est pas ce que le Canada est. La mère de Khawlah a déclaré aux médias que l’attaque n’était “simplement pas le Canada”.

Post Comment