Le retour de ces fausses rumeurs pourrait être dû à la récente arrestation de deux adolescentes, qui affirmaient sur Facebook vouloir commettre united nations attentat.

Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a quant à lui, appelé samedi, sur Europe 1, à davantage de clairvoyance quant aux rumeurs d’attentats qui circulent fréquemment sur internet depuis novembre.

— Préfecture de police (@prefpolice) 12 mars 2016

Depuis vendredi, plusieurs messages relayant une prétendue menace d’attentats dans plusieurs lieux publics à Paris circulent massivement componen SMS et sur l’ensemble des réseaux sociaux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *