Nouvelles

Lactalis: l'association Foodwatch dépose une plainte pour de nombreux “négligences”

Lactalis: l'association Foodwatch dépose une plainte pour de nombreux “négligences”

le

L’association de consommateurs Foodwatch permettra à son tour de déposer une plainte mercredi à Paris dans le sillage de l’affaire Lactalis pour une période de douze infractions impliquant le fabricant de préparations pour nourrissons, de la grande distribution, un laboratoire, et les autorités, elle a annoncé dans un communiqué de presse.

“La législation européenne et française-ont imposé de nombreuses obligations de tous les acteurs de la chaîne alimentaire. Les producteurs, les distributeurs, de laboratoire et, bien sûr, les pouvoirs publics ne pouvait pas les ignorer. Et pourtant, ils ont fait preuve de négligence”, explique Karine Jacquemart, directeur de Foodwatch, une association spécialisée dans les questions de pouvoir.

Dans sa plainte qu’elle a eu connaissance de l’AFP, Foodwatch estime que “ces différents acteurs ont méconnu leurs obligations en matière de prévention des risques pour la santé”, mais aussi “dans la gestion particulièrement pauvres” de la crise provoquée par la découverte de salmonella dans les préparations pour nourrissons fabriquées par Lactalis.

Sept familles se sont associés à cette plainte formelle déposée contre X, qui est ajouté au moins une douzaine de plaintes déjà inscrit au pôle santé publique du parquet de Paris, chargé de les centraliser dans le cadre d’une enquête pour “homicide involontaire” et “mise en danger de la vie d’autrui” a ouvert le 22 décembre.

L’association a recensé douze infractions, certains tombant sous les dispositions de très spécialisés du code rural et du code de la consommation. Elles vont de la mise sur le marché d’un produit qui est nuisible à la santé de la non-exécution d’une procédure de retrait ou de rappel d’un produit, en passant par la tromperie aggravée et le danger d’autrui ou même de les exporter vers un pays tiers à l’Union européenne d’un aliment nocif pour la santé.

jusqu’à présent, 37 bébés ont été diagnostiqués avec la salmonellose en France, et un autre en Espagne, et l’autre probablement en Grèce, après avoir consommé un produit de l’alimentation du nourrisson Lactalis infectés sortie de l’usine, de Craon. Une première épidémie en 2005 liés à cette plante a déjà atteint 146 enfants.

Le groupe a été très critiquée pour avoir été lente à réagir après les deux contrôles internes en août et en novembre 2017 et ensuite pour son traitement incomplet de rappel de lots de lait de bébé en décembre, finalement élargi le 12 janvier, pour tous les lots produits à Craon.

Post Comment