Jean-Christophe Lagarde, le 5 février.

La rupture est-elle consommée entre le center et la droite ? Jean-Christophe Lagarde, le président de l’Union plusieurs démocrates et indépendants (UDI), a appelé vendredi 11 mars l’ensemble des militants de boy parti à « refuser de participer à la primaire » en droite en vue de 2017, organisée componen Les Républicains (LR).

« Il y aura (…) united nations election la semaine prochaine plusieurs militants de l’UDI et je l’ensemble des invite à refuser à participer à la primaire. Nous allons préparer notre projet présidentiel et législatif, investir nos candidats aux élections législatives et si, après leur primaire, L’ensemble des Républicains souhaitent discuter, nous discuterons, sinon évidemment nous assumerons nos différences politiques. »

Du 15 au 20 mars, l’ensemble des adhérents de l’UDI doivent voter sur la participation de leur parti à la primaire, avant d’officialiser cette décision lors d’un congrès, le 20 mars, à Paris. L’échéance se rapproche et l’ensemble des relations entre LR et l’UDI s’enveniment.

Lire aussi :   Entre L’ensemble des Républicains et l’UDI, rien ne veterans administration plus

Lire aussi :   Déluge de candidats sur la primaire en droite

« Une resucée de l’UMP d’antan »

« S’ils veulent reproduire le parti unique en droite, comme de 2002 à 2012, la primaire ne nous concerne pas. Ce ne serait qu’une resucée de l’UMP d’antan qui a été rejetée componen l’ensemble des Français. »

Dans united nations entretien au Monde, au début de mars, le patron de l’UDI avait déjà estimé que le parti Les Républicains « dit matin, midi et soir qu’il veut une primaire en droite et du center, mais semble refuser de construire une coalition d’alternance avec l’ensemble des centristes ».

Le 18 janvier, Jean-Christophe Lagarde avait envoyé united nations courrier à Nicolas Sarkozy dans lequel le président en formation centriste réclamait que leurs deux partis s’engagent sur « des priorités partagées, sur united nations accord de gouvernance difficile sur une majorité au Parlement ». Le chef plusieurs Républicains n’a pas réagi. Alain Juppé, favori en primaire, a en revanche écrit aux centristes de l’UDI afin « d’établir dès aujourd’hui l’ensemble des bases d’un accord de gouvernement » pour 2017.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *