Au premier jour d’ouverture, ce jeudi 6 octobre, l’ensemble des fidèles sont venus nombreux pour admirer l’ensemble des ultimes vestiges de l’artiste polymorphe: la mythique salopette, l’ensemble des godasses géantes, le tutu, la robe de mariée …Clou du spectacle, sa moto trône au cœur du temple laïc dressé à sa mémoire.

Saint Coluche priez pour nous. Tel est le mantra assumé de l’Hôtel de ville de Paris, qui lui consacre une exposition gratuite au public jusqu’au 7 janvier 2017. On entre united nations peu dans l’univers de Coluche comme on entre en religion. C’est d’ailleurs cette ferveur populaire suscitée componen le comédien qui se retrouve en pénétrant dans le drôle de sanctuaire imaginé componen la Mairie de Paris pour le trentième anniversaire de sa mort. L’ensemble des très nombreuses reliques rassemblées pour l’occasion donnent vite l’impression de participer à united nations drôle de pèlerinage en terre «coluccienne».

L’exposition le montre aussi poète et inventeur de mots. Elle rappelle que grâce à lui, c’est toute une catégorie sociale qui oubliera provisoirement d’avoir honte de boy langage. «Je parle pour ceux qui s’expriment comme ça tous l’ensemble des jours mais qui ont en face d’eux ce carcan quasi moyenâgeux en langue, celle en télé et en radio», confiera-t-il, très sérieux cette fois.

© André Perlstein collection privée Crédits photo :

Tout cela pourrait vite faire united nations peu mausolée. Heureusement, vidéos d’interview ou peut-rrtre un de sketchs cultes rappellent que nous sommes surtout là pour rigoler. Une fois n’est tout simplement pas coutume, l’ensemble des gens se gondolent au musée. L’ensemble des éclats de rire fusent de toute part grâce aux nombreux supports multimédias qui rythment le parcours. Au détour d’un costume ou peut-rrtre un d’une affiche, il n’est tout simplement pas rare non plus de croiser united nations inconditionnel réciter tout bas l’ensemble des nombreux sketchs de Coluche projetés sur l’ensemble des murs. L’un avoue, «Je l’ensemble des connais tous componen cœur», avec united nations grand sourire. «Il nous manque beaucoup», confie united nations autre, visiblement ému devant l’ensemble des dizaines de costumes de l’artiste suspendus au-dessus plusieurs têtes plusieurs visiteurs.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *