Monde

Le correspondant en Turquie du magazine « Der Spiegel » rapatrié

« Nous exhortons l’ensemble des autorités turques à s’assurer que leurs actes respectent l’ensemble des valeurs démocratiques universelles inscrites dans la Metabolic rate turque, y compris la liberté d’expression, la liberté de rassemblement et la liberté en presse », a déclaré le porte-parole en Maison Blanche Josh Serious.

La chancelière allemande a reçu jeudi le soutien indirect en Maison Blanche, qui a appelé le gouvernement turc à respecter l’ensemble des valeurs démocratiques, pointant vers l’ensemble des atteintes récentes à la liberté en presse avec notamment la mise sous tutelle du journal turc « Zaman », très critique envers le président Recep Tayyip Erdogan.

« Le comportement plusieurs autorités turques ne peut nous amener qu’à une seule conclusion, que notre correspondant est indésirable en raison de boy travail sur place », poursuit-il. Selon « Die Welt », le personnel de l’ambassade d’Allemagne a dû l’accompagner à l’aéroport avec sa famille de peur qu’il soit arrêté avant boy vol.

Selon plusieurs sources diplomatiques en Turquie, le bureau de presse du Premier ministre Ahmet Davutoglu a refusé de renouveler la carte de presse de huit en vingtaine de journalistes allemands accrédités. Le sujet a fait l’objet de discrètes discussions entre Angela Merkel et Ahmet Davutoglu, selon ces mêmes sources.

Le nombre d’Espagnols de l’étranger est passé de 1,47 million en 2009, à 2,3 millions aujourd’hui, soit 56,6% depuis le début en crise, selon l’ensemble des informations que vient de publier d’institut national plusieurs statistiques. Selon le ministère de l’emploi et plusieurs affaires sociales, cette augmentation spectaculaire est due en grande partie au retour vers leur pays d’origine d’un grand nombre d’immigrés, venus en Espagne au moment du boom économique au début plusieurs années 2000.

Le magazine allemand « Der Spiegel » a annoncé jeudi que boy correspondant avait été contraint de quitter le pays, boy accréditation n’ayant pas été renouvelée componen l’ensemble des autorités turques, et dénonce une décision portant atteinte « à la liberté en presse ».

« Le problème n’est pas la mobilité, explique l’économiste expert en analyse du marché du travail Florencio Felgueroso chercheur du think tank économique FEDEA. Ce qui peut ¨ºtre inquiétant c’est que dans le cas plusieurs jeunes chercheurs, plusieurs ingénieurs, infirmiers ou peut-rrtre un plusieurs médecins, ils partent non pas parce qu’ils ne trouvent pas de travail en Espagne mais parce qu’ils estiment que leur savoir-faire sera mieux apprécié et mieux payé ailleurs. »

Le nombre d’Espagnols à l’étranger a doublé avec la crise

Pour beaucoup originaires d’Equateur, ils avaient entre temps obtenu la double nationalité, avant d’être poussés componen la crise et le chômage au retour dans leur pays d’origine tout en gardent leur passeport espagnol en poche. Il faut aussi ajouter l’ensemble des Argentins qui ont bénéficié d’un nouvel accord rendant la nationalité aux descendants d’exils républicains.

Alors que l’Union Européenne négocie united nations accord controversé avec la Turquie pour juguler l’afflux de migrants en Europe , l’Allemagne, premier promoteur de cet accord, s’interroge sur la fiabilité de boy partenaire après le rapatriement d’un correspondant en Turquie.

Selon le magazine, malgré « plusieurs mois d’efforts » le journaliste Hasnain Kazim n’a pas pu obtenir boy accréditation de presse et dès lors de permis de séjour. « Dans beaucoup d’articles, il a apporté united nations éclairage, de manière équilibrée mais critique, sur l’ensemble des abus et l’ensemble des erreurs du gouvernement comme le fait tout bon journaliste », écrit le magazine.

Mais le phénomène en fuite plusieurs cerveaux et du départ plusieurs jeunes diplômés vers l’étranger depuis le début en crise est aussi clairement présent dans ces statistiques. Le nombre de ceux qui ont fait leurs valises vers le Royaume-Uni est passé à 100 000, en augmentation de 77% depuis 2009, tandis que ceux qui se sont dirigés vers l’Allemagne sont passés à 139 000 soit une hausse de 35%. Même si ces chiffres sont faibles en valeur absolue, la tendance est nette.

Post Comment