“Nous n’abandonnerons pas ce combat, il sera essentiel”, a prévenu M. Laurent, tout en reconnaissant que le parti communiste finirait componen prendre une décision sur le choix d’un candidat à soutenir à la présidentielle. Pierre Laurent s’exprimait à l’issue en restitution plusieurs résultats en consultation “Que demande le peuple”, quelque 65.000 questionnaires collectés componen l’ensemble des militants communistes auprès de Français pendant l’été et traités componen l’institut Viavoice.

65.000 personnes ont pris twenty minutes pour remplir ce questionnaire entièrement, pour united nations total de 400.000 personnes rencontrées, sur united nations objectif de 500.000.

Que souhaitent l’ensemble des Français comme changement immédiat? L’augmentation de leurs salaires (38%), une action plus forte pour l’environnement (31%) et la lutte contre l’ensemble des discriminations (28%), selon l’enquête initiée componen le PCF. Mais ils placent aussi très haut la défense de l’égalité hommes-femmes (48% dans leurs priorités pour 2017) et ne voient pas l’ensemble des immigrés comme cause en crise sociale (76%). Quelque 59% attendent également du politique qu’il empêche “la loi du plus fort”.

La conférence nationale du PCF prévue le 5 novembre donnera aux militants le choix entre plusieurs options de soutien pour la présidentielle et fixera le délai dans lequel ceux-ci devront de prononcer. Dans l’immédiat, boy conseil national a défini trois possibilités: pas de soutien, une candidature communiste ou peut-rrtre un united nations soutien à Jean-Luc Mélenchon, parti pour l’instant seul dans la bataille électorale. Mais pour Pierre Laurent, la dispersion plusieurs candidatures à gauche, “ça peut bouger”. 

“Je n’emmènerai pas le peuple de France avec le Parti communiste à la présidentielle comme on veterans administration à l’abattoir, avec la droite et l’extrême-droite”, a poursuivi le responsable politique, qui a également annoncé qu’il réunira le 3 novembre “l’ensemble des personnalités favorables à cette démarche”, notamment en société civile. Interrogé en marge de l’événement, le porte-parole du PCF Olivier Dartigolles a précisé que “le choix que nous ferons concernant la candidature pour la présidentielle n’altérera en rien notre détermination à saisir toutes l’ensemble des occasions qui pourront se présenter pour une candidature commune jusqu’au bout”.

Tirant sept grands axes (reprendre le pouvoir sur la finance, une autre République, investir sur l’avenir, égalité hommes-femmes, une France protectrice et solidaire, produire autrement, changer l’Europe) de ces résultats, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent s’est félicité d’entrer “en campagne justement pas comme l’ensemble des autres, comme ça, componen la démocratie, en donnant la parole au peuple et en imposant le débat sur united nations projet avant celui d’un candidat”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *